Le Cavalier Romand
04.05.2004

A Crassier, les femmes en tête

Mesdemoiselles Gaumann et Dusseiller ont trusté victoires et places d´honneur.

Le concours hippique est l´un des rares sports où hommes et femmes concourent ensemble, et les secondes sont souvent...premières !

A Crassier le 1er week-end de mai, la gent féminine n´a pas seulement fait preuve d´élégance, mais d´une redoutable efficacité. C´est bien simple, dans le S1 final, comptant pour le tout nouveau Summer Classic, Olivier Bourqui, 5e, et Thomas Balsiger, 8e, étaient les seuls rescapés masculins au barrage et ils n´ont rien pu contre la fougue de ces intrépides amazones.

Pascale Dusseiller emmena le premier tour d´honneur avec sa bien nommée "Quality", pour la plus grande joie de son entourage et de M. Hugues Jordan, le directeur de la Clinique La Colline, qui débutait son parrainage avec la cavalière de Corsier en fanfare ! Nadia Gaumann était 2e et elle affichait son habituel et radieux sourire.

L´épreuve finale se concluait par un barrage, et Pascale Dusseiller plaça à nouveau la barre très haut avec "Quality". Nadia Gaumann partait cette fois la dernière avec "Quick-Star", son alezan, qui porte bien son nom aussi; elle avait donc l´occasion de prendre sa revanche. Ce qu´elle fit avec panache. "Cette semaine, mon cheval a fait de la ballade, je n´ai pu l´entraîner sérieusement qu´hier, mais, apparemment, ça lui convient. Est-ce que le travail que je fais avec lui sert à quelque chose ?" disait en riant la sympathique cavalière de Gingins.

Sandra sans “ Palmira ” ?

3e de la première étape du “ Summer Classic ”, à Crassier, derrière Nadia Gaumann et Pascale Dusseiller, mais devant Viviane Auberson et tous les autres, Sandra Putallaz n’affichait cependant pas le sourire des grands jours. C’est que la Valaisanne de Genève craint de perdre “ Palmira von Hof CH ”. La copropriétaire de la jument entend en effet lui vendre sa “ moitié ” avant le 1er juin et Sandra Putallaz n’a pas trouvé de nouveau partenaire. Elle mériterait pourtant de poursuivre cette belle aventure : Sandra et sa jument indigène ne sont-elles pas indissociables ? Et la cavalière, inquiète, d’ajouter : “ Moi, ce n’est pas grave, mais ça me mine pour mon fils, Jessy, car il risque aussi de perdre “ Gamba de Couvrigny ” ”. Y aurait-t-il des mécènes dans la salle ?

Dehlia et sa “ Stella ”

Avec “ Stella VIII ”, la jument grise des Burrus, Dehlia Oeuvray a une bonne étoile et, dans le Grand Prix de Maubeuge, elle a bien failli rééditer sa victoire d’Holziken. Il s’en est fallu d’une barre, qui l’a reléguée à l’honorable 7e place, mais son chrono était à nouveau le meilleur. Quand on sait que Billy Twomey, 1er, et John Whitaker, 2e, sont réputés parmi les plus rapides du circuit… Dehlia Oeuvray s’est aussi classée 5e et 6e de la finale des 7 ans avec “ Ungaro II ” et “ Ideal du Pichoux CH ”. Un 4e rang pour Beat Grandjean sur “ Kuno II ”, un autre pour Theo Muff sur “ Karondo von S. ”.

Jennifer aux JO ?

Le Britannique William Fox-Pitt et “ Tamarillo ” ont remporté le CCI**** de Badminton, disputé devant 200´000 personnes, sous le soleil, mais sur terrain lourd. Le Néo-Zélandais Andrew Nicholson 2e avec “ Lord Killinghurst ”. Les Suisses annoncés n’étaient pas en lice. Rudi Isler avait préféré le CCI*** de Rome-Pratoni, où il a pris un honnête 14e rang avec “ Emma Jane ”, excellente sur le cross. Jennifer Eicher était 8e avec “ Agent Mulder ” et elle se rapproche toujours davantage des JO. Reste à savoir si Marissa Cortesi et elle auront une place pour deux…

ET AUSSI…

A Modène, Paul Estermann s’est classé deux fois 7e et Urs Fäh 8e, mais c’est surtout Niall Talbot, l’Irlandais de La Thièle, qui s’est illustré, avec “ Fancy Brown ”, 1er, et “ Askan 4 ”, 7e.

A Mannheim, Christina Liebherr, déjà brillante l’an dernier, a pris la 7e place du GP avec “ LB Outsider ”. La victoire à Ludger Beerbaum et “ Gladdys’S ”.

Céline Stauffer a renoncé à monter ses deux cracks à Uster, car elle partait hier pour le CSIO de Copenhague, en embarquant aussi les chevaux de Daniel Etter dans son camion.

Pendant que Faye Schoch triomphait dans le GP d’Uster, son petit frère, Jordan, gagnait coup sur coup le P4 et le P5 de Crassier avec “ Machno Carwyn ”. Quelle famille !

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!