Le Cavalier Romand
04.05.2011

Après avoir annoncé sa présence à Hambourg, Pius Schwizer fait volte-face et montera finalement au CSIO de Suisse à St Gall. Tout est sauf!

24 heures après avoir annoncé sa participation au CSI 5 étoiles d'Hambourg plutôt qu'au prochain CSIO de Suisse à St Gall, Pius Schwizer (photo) s'est ravisé mardi, encouragé en cela par le propriétaire de ses cracks, François Leiser. Il est des voltes-face qui sont positives, voire élégantes...
En apprenant que "son" cavalier avait annoncé au chef de l'équipe suisse de saut Urs Grünig son choix "de monter à Hambourg plutôt qu'à St Gall", François Leiser, mécène belge installé à Villars (VD), avait pris son téléphone mardi matin et exigé de Pius Schwizer qu'il reconsidère sa position.
La bonne solution
"Je l'ai appelé à la première heure pour lui demander de revenir-en-arrière. C'est vrai que nous nous étions mis d'accord sur le fait de miser en priorité cet été sur le Global Champions Tour - quand on sait ce que valent les cracks aujourd'hui, on doit viser les concours les mieux dotés - mais quand j'ai réalisé que Hambourg était en même temps que St Gall, j'avais demandé à Pius de choisir la Suisse et il aurait dû m'écouter", nous a précisé François Leiser.
Pour preuve de sa - bonne - volonté à l'égard de l'équipe de Suisse, François Leiser a proposé à Pius Schwizer de privilégier le Prix des Nations du vendredi 3 juin, moins lucratif, plutôt que le Grand Prix Longines du dimanche: "Pius montera "Carlina" (ndlr: 6e de la finale de la Coupe du monde à Leipzig) le vendredi et "Ulysse" le dimanche!". Et le cavalier no 5 mondial d'accepter cette solution.
Un test avant les Européens
Tout est bien qui finit bien et Urs Grünig s'en réjouit. "La Suisse va pouvoir aligner la meilleure équipe possible dans le Prix des Nations de St Gall, la seule étape de Super Ligue à laquelle nous sommes admis et notre plus grand test avant les Européens de Madrid. Je remercie tout le monde d'avoir pris la bonne décision en faveur du sport et des organisateurs saint-gallois".
Le chef de l'équipe suisse ne veut pas encore parler de sa sélection, il entend logiquement voir les CSIO de Linz et de Copenhague avant de trancher, mais on évoque des pistes possibles dans le Cavalier Romand du mois de mai. Il y a cinq ou six candidats possibles, étant entendu que Clarissa Crotta préfère Hambourg, que pour la jeune maman Jane Richard, ce serait... prématuré. Et que Martin Fuchs, raisonnable, a dit vouloir disputer les Européens jeunes cavaliers en 2011.
A propos dans les deux mêmes pages du Cavalier Romand de mai (p. 8 et 9), le no 1 Kevin Staut, tout Français qu'il soit, répond à la question de Michel Sorg "CSIO ou Global Champions Tour?":  "Pour moi, la question ne se pose même pas! Il est clair que je me consacre en priorité aux Coupes des Nations et que le cheval qui sera le plus en forme y participera. Le même week-end que St-Gall, il y a par exemple Hambourg, je serai à St-Gall, c'est sûr".
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!