Le Cavalier Romand
17.02.1999

Bellenuit, la bonne jument allemande (par Polydor

Bellenuit, la bonne jument allemande (par Polydor et par Adlerblick) qui fit successivement le bonheur de Markus Fuchs et d´Otto Becker, ses cavaliers, du Tessinois Joe Haller et de Hans-Harald Wilcken, ses propriétaires successifs, a pris sa retraite, à l´âge de 16 ans. C´est en 1993 que la jument avait quitté la Suisse pour retrouver son pays d´origine. Paul Schockemöhle (53 ans) a bien dû s´acquitter d´un montant (forfaitaire!) de plus de dix millions de marks (12,5 millions de frs environ) pour avoir tenté de se soustraire au fisc allemand, en faisant sa petite cuisine via une fondation au Liechtenstein....
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!