Le Cavalier Romand
19.11.2007

CHI-W de Stuttgart: Meredith encore et toujours, Steve Guerdat 8e. Silvia Iklé déçue!

Avec l'extraterrestre "Shutterfly", Meredith Michaels Beerbaum (photo) a enlevé le GP Coupe du monde Rolex de Stuttgart. Comme l'an passé... et comme si souvent! L'élégante Allemande est actuellement en tête des Rolex Rankings et elle a encore justifié son titre ce dimanche 18 novembre à Stuttgart, en remportant ce GP avec une maestria époustouflante. Et un "Shutterfly" volant sur les obstacles.
Ce triomphe féminin était complété par la deuxième place de l'Irlandaise Jessica Kürten, très audacieuse avec "Libertina C. F.", au point de glisser fort avant le dernier saut, et la troisième place de la Française Eugénie Angot, très harmonieuse et régulière avec "Ilostra Dark". Sans oublier le cinquième rang de la Portugaise Luciana Diniz: Michel Hécart, 4e, était ravi au milieu de toutes ces dames!
Un seul aurait pu faire encore mieux que la gagnante, Steve Guerdat, légèrement plus rapide jusqu'à l'avant-dernier obstacle du barrage. Là, le Suisse hésita à ouvrir un peu son virage, mais sentant son "Trésor" concentré et réactif, il tenta de couper au plus court, se retrouvant un peu près de l'oxer: la barre tomba et avec elle les espoirs de victoire. Le Jurassien ralentit donc un poil et finit 8e.
Steve Guerdat était bien sûr déçu d'être passé si près du bonheur, mais il voulait privilégier les aspects positifs de cette semaine. Malgré l'absence de "Jalisca Solier", au repos en prévision de Genève où elle triomphait l'an passé, le Romand a brillé, tant avec "Kador du Vallon", 3e du German Master et 12e, qu'avec "Trésor", 8e et 10e des autres GP, ou encore "Ferrari", deux fois classé aussi. Et, au classement de la Coupe du monde Rolex, il se retrouve 7e ex. avec Meredith.
Grosse déception, en revanche, pour Beat Mändli, victime d'une faute au tour initial avec "Ideo du Thot", 22e. C'est le sport, mais cela écartera probablement le Suisse de la finale du Top-10, le 8 décembre à Genève. Marcus Ehning, 36e avec Küchengirl (8 pts) aura aussi du mal à monter dans le bon wagon d'ici là: dur, dur! Christina Liebherr avait pour sa part renoncé à s'élancer dans ce sélectif GP, suite aux problèmes rencontrés ce week-end avec "LB Robin Hood".
En dressage, frustration aussi pour Silvia Iklé, 4e du GP Spécial, alors qu'elle se voyait juste derrière Isabell Werth, imbattable avec "Satchmo". La Suissesse estime les juges injustes avec son beau "Salieri CH", sans-faute hier. Un sentiment partagé par son chef d'équipe, J. Koschel, et, semble-t-il, aussi par son homologue allemand, H. Schmezer. Samedi, en revanche, elle avait de son aveu même dû monter "avec le frein à main", car "Salieri CH", 6e seulement, était très chaud. De son côté, Marie-Line Wettstein a pris une jolie 5e place dans la Kür avec "Le Primeur". Isabell Werth, elle, a tout gagné: deux épreuves avec "Warum Nicht FRH" et deux avec "Satchmo". Spitze!
En attelage à 4, l'épreuve de samedi comptait pour la Coupe du monde, et Werner Ulrich a pris la 7e et dernière place, loin derrière le Hollandais Chardon, 1er, et l'Australien Exell, 2e. On n'excelle pas tous les jours!
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!