Le Cavalier Romand
05.07.2009

CHIO d'Aix-la-Chapelle: Denis Lynch triomphe en saut (Steve Guerdat 11e, Pius Schwizer 12e), Steffen Peters en dressage, Boyd Exell en attelage.

Devant 45'000 spectateurs, Denis Lynch (portrait), en selle sur le phénoménal "Lantinus", a remporté ce 5 juillet le Grand Prix Rolex et le plus beau succès de sa carrière.Marcus Ehning aurait pu avoir le dernier mot, mais une petite faute de sa "Küchengirl" sur l'ultime saut du jour (le 39e!), un oxer de 2 m. de large, en décida autrement. L'Allemand et sa délicate jument baie avait triomphé dans ce Grand Prix Rolex en mai 2006, avant de connaître la pire des désillusions aux Mondiaux. Il aura fallu trois ans à Ehning pour boucler la boucle, pour que la jument, encore éliminée aux Européens 2007, retrouve une confiance totale et son génial cavalier aussi.
Denis Lynch (33 ans) a aussi connu des hauts et des bas, mais d'un autre ordre. L'ex-jockey de steeple avait commencé ici, à 18 ans, chez les Weinberg, avant de s'installer à Münster. Sa rencontre avec les Straumann,  de Bâle, lui a permis d'obtenir des cracks, comme ce "Lantinus", hanovrien de 11 ans, ou l'"All Inclusive" de Beerbaum.
L'an passé, Lynch et "Lantinus" avaient aligné quatre GP de suite avant d'être disqualifiés aux JO. Lynch avait été suspendus trois mois (usage de capsaïcine).
L'Australienne Edwina Alexander, 2e, obtient elle l'accessit qui lui avait échappé d'un rien aux Mondiaux '06. Ehning 3e, Philippe Lejeune 4e.
Auteur d'un splendide sans-faute au premier tour, Steve Guerdat a hélas ensuite fait deux fautes avec "Trésor", comme dans le Prix des Nations, jeudi. 11e, le Jurassien était déçu. 4 pts sur le no 4, dans la première manche comme dans la seconde (15 efforts chaque fois), pour Pius Schwizer, 12e avec "Ulysse", juste devant Timothée Anciaume et Meredith Michaels Beerbaum, 14e avec "Shutterfly".

En dressage, Steffen Peters a remporté les trois grandes épreuves. Dans la Kür, il avait plus d'un point d'avance sur Anky van Grunsven et "Salinero", plus calme mais pas étincelant. "C'est le bonheur, "Ravel" était encore meilleur, plus souple, qu'à Las Vegas", a dit le triomphateur de la Coupe du monde '09. L'Américain a aussi trouvé un crack pour sa femme, chez Anky van Grunsven. Aucun Suisse n'était qualifié pour la RLM.


En attelage à 4, Werner Ulrich a brillé: 1er en dressage le premier jour, le Bernois a ensuite été 8e au marathon et 2e dimanche à la maniabilité, pour finir 7e au général. Daniel Würgler, 7e dimanche, a fait presqu'aussi bien (8e au général) et les meneurs suisses étaient 3es par équipe: ça roule! Victoire de l'Australien Boyd Exell, détenteur de la Coupe du monde, devant Ysbrand Chardon (11 fois 1er ici!).
A. P.


S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!