Le Cavalier Romand
16.07.2010

CHIO d'Aix-la-Chapelle: Steve Guerdat remporte sa deuxième grosse épreuve de la semaine. Avec "Ferrari", le Jurassien a réussi à devancer les olympiques Eric Lamaze et "Hickstead", 2es, et tant d'autres paires d'exception. Résultats moyens en attelage.

Steve Guerdat (photo) est le troisième Suisse à remporter ce Grand Prix de Rhénanie-Westphalie, une des cinq "glorieuses" d'Aix-la-Chapelle, après Willi Melliger (1982 avec "Trumpf Buur" et 1985 avec "van Gogh") et Christina Liebherr (2008 avec "LB No Mercy" qui allait hélas se blesser ici un an plus tard). Montant "Ferrari"(photo), qui participe à son tout premier Aix (cela fait pourtant trois ans que le Romand l'a dans ses écuries), Steve Guerdat a fait preuve d'une belle audace au barrage pour fêter son succès le plus prestigieux avec ce fils de "Furioso II", champion de Suisse en 2008 et déjà souvent gagnant en international (Prix des combinaisons Clarins en 2008 à Genève, etc.), récent 2e à Modène et 3e du GP de Bâle.
Là où beaucoup de favoris misaient sur leur crack no 1, Steve Guerdat avait décidé de seller son atout no 3 (sur le papier...), frais et en pleine forme. "J'ai l'avantage d'avoir ici trois chevaux interchangeables et comme il y a une grosse épreuve par jour, ce n'est pas de trop". "Ferrari" commença par se jouer du parcours initial (17 efforts), gros et sélectif au point de piéger "Checkmate", "Corradina", "Sabrina" et cie, sans parler des 21 pts de Kevin Staut sur "Silvana" ou de la terrible chute d'Edwina Alexander avec "Socrates" (examens à l'hôpital, mais rien de grave sinon de forts maux de tête)
Dans le camp suisse, "Quax" et Werner Muff firent une barre, "Acomet", et Theo Muff deux fautes, Idem pour "Ulysse", apparemment sans jus, ce qui incita Pius Schwizer à abandonner. Steve Guerdat poursuivait donc seul sa route au barrage, où il retrouvait 15 des 56 candidats.
Un barrage de folie
S'en suivit une fantastique bagarre, qui allait voir plusieurs favoris (Ahlmann, Beerbaum, Luciana Diniz) ultrarapides mais tous piégés sur l'ultime vertical. MM. Zoer ("Uragay") et Bost ("Idéal de la Loge") étaient, en revanche, sans faute et ils tenaient la barre, quand Steve Guerdat sonna la charge.
Le Suisse sut reprendre intelligemment juste avant le vertical final: le dosage parfait! Même le Canadien Eric Lamaze et son phénoménal "Hickstead", qui avait atterri 48 heures plus tôt de Calgary, s'inclinèrent, pour 14 centièmes.
"Gagner ici une fois c'est magnifique, deux fois, c'est carrément incroyable, surtout face à une telle concurrence", dira Steve Guerdat (28 ans) à la conférence de presse, heureux de réagir si vite après une Coupe des Nations manquée et parlant surtout de son cheval, "très rapide et fort, respectueuxdonne".
Samedi après-midi, Steve Guerdat montera "Jalisca Solier" et dimanche, dans le Grand Prix Rolex, il misera sur "Trésor", "souvent à l'aise ici, sur ses montagnes". Et c'est avec "Trésor" qu'il s'imagine début octobre au Kentucky. On a appris hier que ces Jeux Mondiaux seront l'ultime défi de Rolf Grass (60 ans), le chef de l'équipe suisse ayant décidé de passer le relais à son premier adjoint, Urs Grünig (57 ans).
Déception en maniabilité
En attelage, les Suisses ont été plutôt discrets dans la maniabilité: Daniel Würgler est 10e (6e au général), Werner Ulrich 21e seulement (17e au général) avec ses Lusitaniens, Felix Affrini 23e et avant-dernier. Le marathon, c'est ce samedi après-midi, après le cross (livre sur ARD, dès 12h05).
Après le dressage et le saut, la Britannique Emily Baldwin et "Drivetime"(40,20) mènent le complet, devant Andreas Dibowski et "Butts Leon" (45,20) et le surprenant italien Stefano Brecciarolli et Apollo vd W. (46,00). La Belge Karin Donckers est 6e avec "Gazelle de la Brasserie CH" (seule présence suisse en complet...).
A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!