Le Cavalier Romand
16.07.2011

CHIO d'Aix-la-Chapelle: à Sergio Alvarez Moya la grosse épreuve de vendredi, mais H.-D. Dreher est second avec un "Magnus Romeo" bien connu en Suisse. En attelage, Daniel Würgler se classe deux fois 4e avant le marathon de ce "méga samedi".

Journée de "transition" vendredi, avant un méga-samedi comprenant le cross du complet (que le champion du monde Michael Jung et les Australiens abordent en tête) et le marathon d'attelage,  trois belles épreuves de saut (un GP, la chasse et la tournante, sans parler de la finale du Youngster et d'une Progressive courue en nocturne), et le Grand Prix Spécial en dressur ("Totilas" passera à 14h15!). La grosse épreuve de ce vendredi est revenue au fin espagnol Sergio Alvarez Moya (photo), qui a devancé d'un souffle l'Allemand Dreher. Pour mettre tous les atouts de son côté, Sergio Alvarez Moya (26 ans) a été basé plusieurs années à côté d'Aix-la-Chapelle, dans le Limbourg, en Hollande, mais à deux pas de la Belgique et de l'Allemagne. Il est aujourd'hui de nouveau plutôt à Madrid et surtout sans cesse sur la route, mais ses efforts et son talent sont de plus en plus souvent couronnés de succès. Il a fait preuve d'audace au barrage de ce GP de Rhénanie-Westphalie avec le bon BWP "Wisconsin" (par "Darco").  L'Espagnol était 3e du Grand Prix ici à Aix l'an passé et il sera un des favoris cette fois-ci.

Le bonheur de Dreher

 "Monter à Aix a toujours été mon rêve et prendre la 2e place d'une aussi grosse épreuve ici, c'est inimaginable", a avoué Hans-Dieter Dreher, modeste et ému. Il s'en fallu d'un petit dixième qu'il ne gagne, et pour son premier Aix, l'Allemand basé près de Bâle devançait tout de même MM. Kutscher, 3e, Staut, 5e, Lamaze, 8e avec "Hickstead" (deux barres au barrage) et le gratin!
Son étalon "Magnus Romeo", si coopératif et rapide au barrage, avait pourtant naguère causé des soucis à Clarissa Crotta et Beat Mändli, qui ne doutaient pas du formidable potentiel du cheval, venu du Mexique voici deux ans, mais essuyaient parfois un refus. Beat Mändli avait du reste jeté l'éponge en mars et c'est alors que les propriétaires se sont tournés vers Dreher, sur la suggestion de la Tessinoise: bien vu!
Dreher habite près de Bâle, à Weil mam Rhein et la famille Brändlin lui confie ses chevaux (il a gagné le Youngster du matin avec leur 8 ans "Petit Prince GG"), mais il n'avait encore jamais eu un crack avec le potentiel de ce "Magnus Romeo", bai brun de 10 ans.

Les meneurs suisses en veulent

Pius Schwizer a fait faute sur le no 1 avec "Ulysse", impeccable ensuite. Steve Guerdat, qui ménageait "Ferrari" en vue du GP de ce samedi et "Jalisca Solier" en vue du GP Rolex de dimanche, a fait trois barres avec "Come on Girl", mais la jument n'a pas vraiment démérité sur ce tracé très sélectif (avec l fameux double de bidets et tutti). Le Jurassien était à nouveau sans faute dans le Youngster avvec "Clair". Quant au Lucernois, il était 4e d'une épreuve attraction saut-attelage en compagnie de Daniel Würgler. Plus sérieusement, Würgler était bon 4e de la maniabilité et Werner Ulrich aurait gagné sans sa faute. De bon augure avant le marathon!
A. P.


S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!