Le Cavalier Romand
04.07.2009

CHIO d'Aix-la-Chapellle: Meredith et Ehning règnent sur le saut, Steffen Peters domine le dressage, les Allemands cartonnent en complet, les Suisses 3es en attelage après le marathon.

Programme d'une densité incroyable ce samedi 4 juillet à Aix-la-Chapelle, qui mérite bien son surnom de "Mecque des sports équestres". Des fidèles partout, 130'000 même au total, du matin jusqu'au soir (minuit!). En saut d'obstacles, la grosse épreuve du jour (115'000 fr.), avec winning round, a souri à Marcus Ehning (photo), impérial avec Plot Blue. Bientôt papa, le génial Allemand semble avoir retrouvé la sérénité des grands jours. Top aussi la Normande Pénélope Leprévost, 2e avec l'étalon Mylord Carthago. 4 pts pour Steve Guerdat (Jalisca Solier), Pius Schwizer (Carlina) et Niklaus Schurtenberger (Cantus): flûte! Les deux premiers sont qualifiés pour le GP Rolex de demain, ils selleront Trésor et Ulysse.

Le soir, dans le Best of Champions, la tournante réservée aux champions en titre et au dernier vainqueur du GP d'Aix (Zoer), disputée à 3 suite à l'élimination de Lansink avec son étalon baptisé Vainqueur (!), victoire de The Number One Meredith Michaels Beerbaum, impériale et qui sait motiver ses chevaux (en l'occurence une 8 ans, fille de Kannan).
La chasse (avec lac, butte et Pulvermann's Grab)a vu le succès des très véloces Ludo Philippaerts et Tauber. Trois fautes en fin de parcours pour "Schurti" avec Dario. Christina Liebherr avait finalement renoncé à seller Lady Balu.

En dressage, le Grand Prix Spécial a offert à l'Américain Steffen Peters et à son superbe KWPN Ravel (par Contango) leur deuxième victoire de la semaine. Les héros de la dernière Coupe du monde Rolex FEI ont reçu les suffrages de 4 juges sur 5, le Polonais Markowski, qui voyait Salinero et Lancet (4e) devant, ayant fait bande à part. Une moyenne de 76,917%, malgré 4% de déficit chez le juge polonais! On ne voit pas qui pourrait priver l'Américain (d'origine germanique!) d'un succès global dimanche, après la Kür?
 Anky van Grunsven, qui était encore "allé monter Salinero dans l'arène le matin à 7h00, pour qu'il soit moins inquiet par l'environnement, le stade et le public", a présenté une reprise bien meilleure que l'avant-veille (4e ex.), prenant le 2e rang, avec 76,583%: plus digne de son rang! Le Hollandais Hans-Peter Minderhoud a pris la 3e place avec la spectaculaire Exquis Nadine.
Abandon d'Ulla Salzgeber, qui a sauté de son cheval en voyant que Herzruf's Erbe était sur trois pieds, juste avant son entrée sur le rectangle. Un caillou? Une blessure plus grave? Le jeune alezan (10 ans) était éventuellement prévu pour les Européens: encore une tuile pour l'Allemagne!
Du côté suisse, une reprise plaisante de Christian Pläge et Regent, malgré des petites fautes et des transitions parfois heurtées, avec 66,042% et le 19e rang (insuffisant pour être qualifié pour la Kür, dimanche dès 10h00). Et une reprise totalement ratée de la part de Marcela Krinke Susmelj, 25e avec 61,583% seulement. La championne de Suisse était crispée, tendue et cela s'est ressenti sur son Corinth, méconnaissable. Silvia Iklé, son entraîneur, faisait la grimace et on l'imagine encore moins ressortir Romario pour tenter de se qualifier et de compléter une équipe (?) pour les Européens. Le dressage suisse va mal.

En complet, aucun Suisse en lice suite au forfait de Tiziana Realini et Gamour CH, mais une jolie épreuve, même si le format "très tendance actuelle" ne ressemble pas aux grandes épreuves de Badminton, Burghley ou Lexington. Bettina Hoy, en tête avec Ringwood Cockatoo après le dressage et le saut, a essuyé un refus sur le cross, au sommet des bosses du chameau (no 12) et avec l'option lente sur le no 13b, elle a encore perdu du temps, finissant 17e (73,80). Et sa dauphine, l'Australienne Lucinda Fredericks, gagnante au Rolex Kentucky, a aussi été prudente avec sa petite Headley Britannia, finissant 6e.
Si l'on ajoute que le Néo-Z Andrew Nicholson était 7e avec son jeune Avebury, Mark Todd 21e seulement avec Gandalf, son gris des JO (un refus et du temps), Karin Donckers 30e avec SS Jett, Emily Llewellyn à terre(ée), on devine que les Allemands ont tout gagné: le classement par équipe et aussi les trois premières places individuelles avec Andreas Dibowski 1er sur son olympique FRH Serve Well, Ingrid Klimke 2e sur son  non moins olympique FRH Butts Abraxxas, impressionnant sur le cross (dans le temps!), et Dirk Schrade 3e sur King Artus. Mary King se contentait du 4e rang avec Impérial Cavalier, le jeune Hollandais Tim Lips, révélation l'an passé (2e) du 5e rang avec Owaola.

En attelage à 4, tout se décidera dimanche matin lors de la maniabilité. Le Suédois Tomas Eriksson (Le Tarzan de Palexpo!) a gagné le marathon et l'Australien Boyd Exell est en tête du général. Werner Ulrich, 8e du marathon, est 7e au général, Daniel Würgler, 12e, 8e au général. Felix Affrini est beaucoup plus loin.
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!