Le Cavalier Romand
22.07.2003

CIC** d´Ecublens : cavalières et espoirs en or !

Des cavaliers de onze nations, 135 chevaux, deux épreuves, cinq classements, trois médailles récompensant les lauréats du championnat suisse élite de la discipline, le concours complet d´Ecublens, pour sa troisième année en tant que manifestation internationale, a réuni les habitués de La Garance, auxquels sont venus s´ajouter quelques nouvelles têtes prestigieuses, à l´image du champion du monde Jean Teulère, qui s’est classé 3e du CIC** et a surtout régalé le public en déroulant des parcours sublimes. S´il est une victoire qui faisait vraiment plaisir, c´était celle de Jennifer Eicher (41 ans) et Agent Mulder, sacrés champions suisses élite. La cavalière d´Elgg aime beaucoup la Suisse romande - elle a fait un séjour d´une année dans la région de Payerne -, qui le lui rend bien. Simple, authentique, travailleuse, elle ne vit que pour ses quatre chevaux. En concours, il est pour elle exclu de dormir ailleurs que dans le camion, le plus près possible de ses protégés. Et c´est pour les entretenir et leur consacrer plus de temps que ce petit bout de femme - ses jambes dépassent à peine les quartiers de la selle! - travaille de nuit, aux PTT. C´est cela, la passion! A Ecublens, Agent Mulder, que Jennifer possède en co-propriété avec la famille Landolt, était fatigué sur la fin. "Il a souffert de la chaleur, notamment dans les écuries, où c´était vraiment suffoquant." Malgré cela, il s´est comporté comme un "grand". Tardif, il a mis du temps avant d´être à son affaire, mais "depuis un an, il veut vraiment bien faire." Et il le fait.
Partie en fin d´épreuve - l´ordre de départ se faisait dans l´ordre inverse du classement -, Jennifer Eicher n´a pas attendu longtemps avant de savourer son titre. S´élançant quelques minutes plus tard, Michèle Schwarzenbach, leader du championnat après le dressage et le saut, chutait en début de parcours, à la réception d´un obstacle anodin, avec son cheval des Mondiaux de Jerez, The Back Breaker. Le même sort attendait Zilla Pearse et Rheingold, en tête avant cet ultime test. La Sud-Africaine abandonnait en effet après un refus et une chute sur le délicat no 13, une combinaison faite d´un contre-haut suivi de deux haies.
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Sylvia Lugeon, 2e, profitait de cette fin d´épreuve en queue de poisson pour remonter de trois rangs au classement du championnat suisse. Elle terminait le cross avec seulement 3,6 points de temps, passant devant Alain Piguet, qui subissait un refus de Fidji du Real sur le no 13 et Philipp Kuhne, fâché de sa chute, plus comique que spectaculaire, dans le gué. C´était donc la deuxième marche du podium pour la vice-présidente du comité d´organisation et son fidèle Missile de Bourgeauville (10es du CIC**): une médaille d´argent qui compte et leur meilleur résultat à ce jour. Suivaient Jakob Röthlisberger , 3e sur Imanella CH, Beat Sax, le champion en titre, 4e sur Lady of The Dawn - il aurait été 2e avec Hey Du, mais il avait choisi son autre cheval pour le championnat... - et Mélanie Berkovits, 5e sur Gigi du Mourier.
6es, Céline Vallotton et Spooley remportaient du même coup le CIC** jeunes cavaliers. Sa jument, Céline Vallotton l´a faite entièrement elle-même. Contre l´avis même de ses professeurs, qui pensaient que c´était un tocard. Céline y a cru, en sa "ponette". Et à l´issue du cross, elle avouait: "elle m´a sauvé quelques fautes. Mais finalement, cela fait partie de l´entente entre le cheval et son cavalier." Ces deux-là sont indissociables. Et de même que Céline dort dans sa remorque, pour ne pas être trop éloignée de sa protégée, elle ne conçoit pas d´accorder une interview pour la chaîne de TV Equidia ... sans sa jument à ses côtés. Céline commencera des études vétérinaires cet automne. Avant cela, elle représentera la Suisse aux Européens des jeunes cavaliers. "Un rêve" que sa modestie l´empêchait presque de faire.
Autre jeune Romande à s´être mise en évidence, Lauriane Marro remportait la palme chez les juniors. Elle devrait aussi participer au championnat d´Europe de sa catégorie. La Fribourgeoise peut compter sur Gai Jeannot CH, le cheval olympique de son père, et Santos CH, vainqueur à Ecublens avec ses seuls 46,50 points du dressage.
On le voit, la relève romande se porte bien. Comme la relève en général. Chef de la discipline, Marc-Henri Clavel s´en réjouit: "notre objectif premier est de créer une relève et de la soutenir. Nous devons élargir la base de notre pyramide." C´est en bonne voie.
S. K.-D.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!