Le Cavalier Romand
17.06.2003

CSI-A de Cannes: Sir John et les Suisses aussi

Le samedi 14 juin, sur le coup de minuit, au Longines Jumping de Cannes, plus d´un spectateur s´est réjoui à l´écoute du "God save the Queen". Même John Whitaker qui venait de remporter le Grand Prix Longines laissait paraître son émotion. Sur son visage, diffusé en gros plan sur l´écran vidéo tourné vers le public, ce flegmatique Britannique âgé de 45 ans ne pouvait cacher ses yeux humides. Sa nette victoire venait de rappeler à tous le grand "John" des années 80-2000, pilier de l´équipe de Grande-Bretagne, double champion d´Europe (équipe et individuel) en 1989, Champion d´Europe par équipe en 1985 et double médaille d´argent aux championnats du monde, équipe et individuel (en 1980) ainsi que double vainqueur Coupe du Monde. Dans un stade des Hespérides bourré à craquer, Monsieur John Whitaker nous a déroulé le meilleur de sa partition, deux ans et demi après sa rupture d´anévrisme qui avait obligé le cavalier du mythique cheval blanc, Milton, a un long repos et à une certaine prudence quand au retour au meilleur niveau. Pour 72 414 euros de dotation, le chef de piste Serge Houtmann avait placé la barre comme il se doit -haute-, mais toujours adaptée à son plateau de chevaux. A l´issue du tour initial, six candidats signaient le sans faute pour l´accession au barrage. Il n´y aura alors que trois sans faute : le premier signé d´Hubert Bourdy avec une Eve des Etisses très en forme, avec un chrono de 39´12. Devant lui, Nick Skelton avait ouvert le bal avec un chrono rapide mais une faute et Bruno Garez. Hélas pour le seul français du barrage, un abord gourmand sur le dernier oxer faisait "mordre la poussière" au cavalier de Donald Rouge II HN. John Whitaker rentrait alors en scène sur son étalon très dans le sang. Quatorze ans après sa victoire avec Milton allait-il rééditer ?. Quelques 37´11 plus tard, il était le nouveau leader sous un tonnerre d´applaudissements. Il ne restait plus que le cadet des frères Schroeder pour battre son aîné de plus de vingt ans. A l´arrivée, 21 centièmes de secondes séparaient le cavalier d´Eurocommerce Montreal de la première place. Il faut souligner deux accessits méritoires dans ce sélectif Grand Prix Longines : Hervé Godignon (7e avec Calypso d´Herbiers) vainqueur l´an dernier, et le jeune Suisse Steve Guerdat (8e avec Isovlas Socrates), tous deux sanctionnés d´un point de temps dépassé sur le tour initial. Les honneurs et les prix étaient remis par Claude Brasseur et Corinne Touzet. Une soirée qui restera chaudement dans les annales de ce 22e Jumping de Cannes. Elle marquait le come-back bien sympathique non pas d´un britannique mais de deux : John Whitaker mais celui aussi aussi Nick Skelton. La veille ce dernier s´était vu décerner le Prize of Elegance par Longines. Tout un symbole aussi pour cet artiste du jumping victime à l´automne 2000 d´une sévère chute, des ennuis aux cervicales et un diagnostic incertain de retour à la compétition. Le Longines Jumping de Cannes 2003 restera dans la mémoire de tous comme l´édition du grand retour de ces quadra "British" qui ne cessent de rajeunir et de rappeler à tous que les sports équestres sont un sport d´expérience. A l´issue de la compétition, John Whitaker nous donnait quelques renseignements sur Lord Z, un étalon de 14 ans qu´il monte depuis septembre dernier et avec lequel il a aussi signé une victoire dans le Grand Prix de Dusseldorf (All) : "Je l´ai récupéré parce que plus personne ne voulait le monter. Je suis son 8e cavalier …" nous lâchait John qui ne se départit jamais de son humour laconique. Avant lui Beat Mandli et Franke Sloothaak …, ne sont pas vraiment parvenus à exploiter ce bouillonnant Holsteiner, signé dans le sang, et dont John dit "qu´il préfère les terrains en sable qu´en herbe. Il y est plus à l´aise et plus en confiance". De retour en Angleterre pour quelques concours nationaux, cet étalon qui appartient toujours à ces propriétaires allemands et fait la monte par insémination sera engagé au CSIO de Falsterbo (Suède) puis au CSIO super ligue d´Hickstead (GB). Quant aux championnats d´Europe, le chemin est encore long … John nous a dit posséder une jument de 8 ans dans ces écuries, Nicolette, une fille de Lord Z justement, qui lui semble très prometteuse. Les Suisses ont réussi un très bon Cannes 2003. Willi Melliger s’est classé deux fois avec un Gold du Talus très convaincant, 3e le jeudi et 5e du GP. Steve Guerdat brillait tant avec son jeune Isovlas Socrates, tranquille 12e le jeudi (sans-faute), 3e au barrage le vendredi et 8e du GP, qu’avec Cool Man, 5e et 8e (le jeudi, il ne sautait pas, ayant un peu de température). Markus Fuchs a pris une 7e place et la 9e place du GP avec Royal Charmer. Ensemble, ces trois-là prenaient la 5e place du relais. Beat Mändli était plus discret (une faute et un refus dans le GP avec LB Pozitano). Jane Richard a, elle, gagné en expérience. A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!