Le Cavalier Romand
03.02.2004

CSI Zürich - 29.01 au 01.02.04

Le jeudi : Ehning, avec plaisir…

" For-Pleasure " l’étalon du cavalier allemand, est un phénomène : à 18 ans, il a toujours le même feu !. " Plus il prend de l’âge, meilleur il est, avouait volontiers Marcus Ehning en parlant de son fabuleux étalon vainqueur du GP Credit Suisse en ouverture du CSI de Zürich . Pour gagner, Ehning n’a même pas eu à forcer son talent ! " Les autres n’avaient pas pris trop de risques et le terrain n’a pas le répondant habituel, j’ai donc été raisonnable ". L’Allemand a tout de même battu son compatriote Christian Ahlmann de 3/10e. Le champion d’Europe a laissé une grosse impression avec un " Cöster " très frais. La meilleures Suissesse de la soirée a été Christina Liebherr, 6e. La Bulloise a tourné deux fois sans faute et avec beaucoup de précision et d’assurance sur " LB-No-Mercy ". Fabio Crotta et Theo Muff, les deux autres barragistes suisses, ont eu moins de réussite.

Le vendredi : la revanche de Beerbaum

Vingt-quatre heures après leur terrible " déconfiture " dans le GP Credit Suisse (20 pts), Ludger Beerbaum et Goldfever ont retrouvé leurs marques, leur confiance et leur superbe, triomphant dans le Mercedes Swiss Master. " J’ai déjà connu beaucoup de hauts et de bas , mais là, ce sont les montagnes russes. Une telle différence en 24 heures, c’est incroyable ! " a avoué Ludger Beerbaum après son triomphe. Et d’analyser : " Goldfever " avait déjà mal sauté à Leipzig, il était un peu léthargique et moins concentré. Et après nos ennuis de hier soir (jeudi), j’ai vraiment douté. J’ai donc décidé de changer d’embouchure, ce qui a redonné de la vitalité à mon cheval et de la fluidité à mon équitation ", a confié l’Allemand. Et c’est un Goldfever explosif qui a devancé Cöster, Nobel Savage et Laurieston. Cöster et Christian Ahlmann auraient peut-être pu approcher le temps des vainqueurs, s’ils n’avaient été dérangés par un homme de piste. La 2e place aurait du coup pu aller à un Suisse. Hélas, Willi Melliger, 6e, renversa un oxer avec sa botte, en tapant contre le montant. Dommage, car " Gold-du-Talus " n’a pas touché une barre de la soirée. Quant à " No-Mercy " et Christina Liebherr, une volte pour l’ oubli d’un oxer les relègaient au 7e rang. Le samedi : la Tournante enlevée avec brio par le favori

Le Swiss Life Challenge, une finale tournante avec échange de chevaux réunissait le champion du monde, Lennon, le champion d’Europe, Ahlmann, le détenteur de la Coupe du monde, Ehning et Steve Guerdat qui remplaçait le numéro 1 mondial, Markus Fuchs. " Pour moi, c’est magnifique d’avoir pu remplacer Markus, mais je me sentais assez petit dans cette arène, face à ces trois champions. Vous me direz que je monte tous les week-ends face à eux, mais je n’ai pas leur métier, et ce jeu-là en requiert ", avouait modestement le Romand après l’épreuve. Le meilleur dans cette épreuve, c’était bien Marcus Ehning. Calme, précision, équilibre, l’Allemand a tout, au point d’être pour beaucoup " la perfection à cheval ". 2e Ahlmann, 3e Lennon, 4e Guerdat.

Le dimanche : la fièvre de l’or

Avec " Goldfever ", Ludger Beerbaum et son fabuleux étalon s’adjugent pour la troisième fois l’épreuve indoor la mieux dotée du circuit. " Rodrigo Pessoa, 2e, peut se mordre les doigts d’avoir un peu trop assuré dans la dernière ligne avec" Baloubet-du-Rouet ". John Whitaker, épatant d’audace, complète ce trio royal.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!