Le Cavalier Romand
25.01.2008

CSI de Zürich: Markus Fuchs célèbre le 20e à sa façon!

Déjà une belle victoire pour Markus Fuchs (photo) à Zürich! Jeudi soir, devant 9'100 spectateurs vibrants, montant "La Toya III", le No 1 mondial a remporté avec fougue et panache le Grand Prix Credit Suisse, devant le Brésilien Bernardo Alves ("Chupa Chup 2"), le surprenant Russe Mikhail Safronov, 3e avec "Common Sense", et Werner Muff, 4e avec le beau "Plot Blue". Les quatre autres Helvètes qualifiés pour le barrage (Guerdat 10e, Christina Liebherr, 11e, Niklaus Schurtenberger, 13e, et beat Mändli, 14e) ont eu moins de réussite. Ou ont pris trop de risques.
"Ici, c'est un peu chez moi et je monte en totale confiance", répète souvent Markus Fuchs, très souvent vainqueur au Hallenstadion lors des vingt éditions de ce CSI de Zürich et déjà vainqueur à trois reprises (1994 à '96) de ce Grand Prix Credit Suisse, première des "trois glorieuses" de ce long week-end"."J'ai eu beaucoup de chance au parcours initial, comme vous avez tous pu le constater, mais c'est souvent la chance que l'on prête au vainqueur et cela s'est vérifié au barrage, où j'ai alors mieux monté et bien dosé mes risques", résumait avec son humour et son recul habituels le vétéran (52 ans) de l'équipe de Suisse.
Fuchs tentera de réussir la passe de deux ce vendredi soir dans le Mercedes Masters avec "La Toya 3", gardant sa géniale "Nirmette" pour le GP final de dimanche, qu'il avait du reste remporté l'an passé. Avec elle. "La jument n'a plus concouru depuis fin octobre, à Hanovre, mais elle a bien sauté à Leipzig et je suis confiant pour dimanche". Un triplé, fort improbable au demeurant, lui vaudrait une surprime de 300'000 fr.
Ce qui est déjà presque acquis pour lui, c'est le lingot d'or promis au plus régulier. Fuchs avait en effet déjà pris deux deuxièmes places l'après-midi. Avec le gris "Sylver II" d'abord, avec "Nirmette" ensuite. Les seuls à lui barrer la route furent en l'occurence des membres du clan "Whitaker", fort de cinq membres (!) ici. Ellen Whitaker (21 ans-et-demi) montra la voie avec "Ocolado" et son bon cousin Robert (25 ans ce vendredi!) prit le relais.
Dans le camp suisse, on retiendra aussi la régularité de Werner Muff, double sans faute dans le GP avec "Plot-Blue" et 3e auparavant avec "Catch me", celle aussi de Niklaus Schurtenberger, 3e l'après-midi avec "Kuno II", même si le barrage de "Cantus" fut moins convaincant (trois fautes). Même mésaventure pour Beat Mändli et "Ideo du Thot", les héros de la Coupe du monde '07.
Steve Guerdat, 10e du GP avec "Trésor", était déçu de sa faute au barrage: "Mon cheval sautait si bien que j'ai peut-être pêché par excès de confiance au second tour, à la sortie de la combinaison". Le Jurassien se qualifie malgré tout pour le Mercedes Masters, où il compte seller son jeune "Ferrari". Quant à "Jalisca Solier", il entend la ménager en vue de dimanche et des deux prochaines étapes Coupe du monde (Bordeaux et Vigo). "Peut-être même monterais-je "Trésor" dimanche", ajoute-t-il même. Christina Liebherr, 11e avec "LB Casanova", garde une chance de se qualifier pour le Masters. Mais pour cela elle doit finir "dans les quatre" du Prix... Liebherr, ce vendredi après-midi...
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!