Le Cavalier Romand
29.05.2006

CSIO DE ROME : Le Grand Prix à Nick Skelton

Meilleur couple 2005, Nick Skelton et "Arko 3" font de beaux vainqueurs pour le GP de Rome 2006. Et avec Michael Whitaker 2e et Ulli Kirchhoff 3e, le trio de tête ne manque vraiment pas d'allure...

"Ca fait 25 ans au moins que j'attendais cette victoire et je suis assez heureux que Michael (Whitaker) n'ait pas osé aller plus vite", a lancé en souriant Nick Skelton (48 ans), toujours sobre dans la parole - comme dans le geste -, après son triomphe dans un des rares Grands Prix de prestige manquant jusqu'ici à son fabuleux palmarès. Nick Skelton a en outre obtenu le Prix de l'élégance Longines avant même que le Grand Prix ne se dispute. Amplement mérité, en l'occurence! L'Américaine Molly Ashe a reçu la récompense féminine.

Une petite demi-seconde, voilà ce qui séparait "Arko III" et "Mozart des Hayettes" (encore un entier!) au final. Revanche entre Skelton et Michael Whitaker dès ce dimanche à Lucerne, dans le GP de Suisse! Les Allemands ont réussi un beau tir groupé aussi, mais Ulli Kirchhoff, 3e avec "Carino", regrettait son point de temps du premier tour, et Franke Sloothaak, 4e, sa faute, car il eût été sensiblement plus rapide. Lui qui avait triomphé ici en '95 et '96 avec "Joly Coeur" pouvait nourrir des regrets... Idem pour H. H. Engemann, 5e.

Bilan mitigé pour les Hélvètes. Comme vendredi dans le Prix des Nations, Willi Melliger et "Lea C" furent les plus convaincants. Une faute dans chaque manche pour ces deux-là, 12es au final. Pas de quoi pavoiser non plus! Le plus près du but fut peut-être Werner Muff, dont les 5 pts étaient dû à une simple volte. "Ma groom était en retard et je n'ai eu que neuf chevaux pour me préparer. "Plot Blue" était stressé, noué, et l'incompréhension avant le No 3 s'explique ainsi, selon moi", expliquait le Lucernois, bien déçu de passer à côté d'un "truc".

Comme vendredi aussi, Daniel Etter ("Peu à Peu") et H.-U. Sprunger ("Ilton Daye") furent un ton au-dessous. Quant à Markus Fuchs, il abandonna à la troisième faute d'une "Granie" peu sereine. "J'aurais voulu monter "Nirmette", qui restait sur sa victoire de Copenhague, mais elle s'est tordue un pied sur ce mauvais terrain, plein de trous et fuyant cette année", précisait le Saint-Gallois. Sa victoire dans l'épreuve du matin avec "Royal Charmer" ne le consolait guère de sa déception.

Les Suisses se sont par contre bien placés le samedi : H.-U. Sprunger, 3e, W. Muff, 4e, et W. Melliger, 5e, se sont mis en évidence avant de faire l'impasse sur la Puissance. Là, Robert Smith, sans faute sur 220 cm, a touché un vrai pactole."Du pain et des jeux", de tous temps, les Romains ont aimé les jeux du cirque et la Puissance leur plaît beaucoup. Le règlement de l'an dernier (six tours!) avait heureusement été revus et la conclusion s'est faite sur 220 cm, allègrement franchis par Robert Smith et "Jerry Maguire". L'Anglais a touché 12'000 fr. et surtout une surprime de 78'000 fr. pour les 220 cm...

Les Suisses ne courent plus trop les Puissances et il n'y en avait aucun en lice. En revanche, ils s'en sont donnés à coeur joie dans les deux épreuves classiques. Willi Melliger et "Gold du Talus" ont ainsi pris la 5e place de la maniabilité gagnée par l'Italien Chiaudani et "Saturnus".

Werner Muff aurait mis tout le monde d'accord sans une faute de "Parabol", classé 3e la veille et 12e là. Le Lucernois a ensuite tourné deux fois sans faute sur "Rico" (8 ans), pour prendre le 4e rang, juste derrière Hans-Ueli Sprunger, 3e avec l'étalon "Rubens du Ry d'Asse". Arioldi et Moyersoen signaient un doublé pour l'Italie.

A. P.

.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!