Le Cavalier Romand
10.06.2003

CSIO de Lisbonne: la Suisse décevante 8e

Le CSIO de Lisbonne (5 au 8 juin) s´est ouvert sur deux belles victoires d´Ernst Wettstein. Le sympathique gentleman-rider zurichois a commencé par gagner l´ouverture avec Mélodie des Rottes CH et il a enchaîné par un succès dans l´épreuve à barrage Là, avec Laroni, il devançait la Brésilienne Keri Potter et l´Anglais Mark Armstrong. Le surlendemain, avec Laroshelle, Ernst Wettstein allait encore se classer 4e d´une épreuve en deux phases, dans laquelle Céline Stauffer et Lorifée Z étaient excellentes 2es. La Genevoise obtenait aussi un 6e rang avec Gipsy d´Adriers. Les Helvètes allaient, en revanche, passer complètement à côté des deux grosses épreuves pour lesquelles ils s´étaient déplacés si loin. Dans le Grand Prix, gagné par le jeune Allemand Florian Meyer zu Bexten devant son compatriote Jürgen Kurz, aucun d´entre-eux ne réussissait ainsi à se classer. Ernst Wettstein et Laroshelle sortaient de la première manche avec 8 pts, Céline Stauffer et Daloubet d´Evordes avec 12 pts, tout comme Beat Grandjean et Riot Gun. Quant à Akita, Andreas Ott avait préféré la sortir dans la petite (8e), de crainte de lui faire peur sur la rivière. Le problème restait donc entier, à 48 heures du Prix des Nations. Et ce dimanche allait hélas être noir pour la Suisse, 8e et dernière du Prix des Nations. Comme quatre des équipes qui nous devançaient disputent la Super-Ligue, la Suisse a heureusement obtenu les points du 4e dans l´optique d´une (éventuelle) promotion dans le Groupe A, mais, comme à Linz, c´est l´Espagne (2e et 1ère du second groupe) qui a fait la meilleure opération. A Lisbonne, les Espagnols coachés par Philippe Guerdat ont même barré pour la victoire, face aux Britanniques victorieux, M. Armstrong, R. Whitaker, D. Charles et W. Funnel. Des quatre Suisses, ce fut Beat Grandjean montant Riot Gun (8 + 4) qui fut le plus performant. Céline Stauffer sur Daloubet d´Evordes (8 + 8) et Ernst Wettstein sur Laroni (12 + 4) disputèrent également la seconde manche (ouverte à 3 cavaliers sur 4), contrairement à Andreas Ott, éliminé, comme redouté, avec Akita lors de la première manche. N´aurait-il pas dû essayer de monter Cassino CH? Disputer un Prix des Nations avec un cheval au refus sur la rivière est presqu´inutile et bien dommageable pour l´équipe. A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!