Le Cavalier Romand
07.06.2004

CSIO de Lucerne: Pays-Bas en haut, Suisse à tâtons

A Lucerne, du 3 au 6 juin 2004, le CSIO de Suisse s’est conclu sous le soleil, devant près de 15´000 spectateurs et par la victoire de l’équipe des Pays-Bas, comme à Rome. Les Français ont aligné trois sans-faute en seconde manche pour remonter au 2e rang, à égalité avec les Allemands et les Belges. Les Suisses, 7es exaequo avec les Irlandais, ont gagné... en expérience. Les enseignements positifs sont du reste nombreux malgré tout.

Les Pays-Bas ont l’embarras du choix en vue des JO. Leur doublé " Rome-Lucerne " permet aux Néerlandais de prendre la tête de la Samsung Super-Ligue, devant l’Allemagne et la France. Le plus remarquable dans tout cela, c’est que les Pays-Bas alignaient un quatuor totalement différent de celui victorieux la semaine passée à Rome. " J’ai un problème de luxe, de riche, j’ai 8 ou 10 couples au potentiel requis et je vais devoir réfléchir une ou deux nuits avant de faire ma sélection pour Rotterdam ", avouait Bert Romp. Les frères Schroeder et Jan Tops (qui a concédé 1 pt de temps en 1ère manche, " à cause d’une martingale cassée ") ont aligné les sans-faute et le jeune Leo van Asten a peut-être laissé la plus jolie impression, malgré deux fautes, avec son excellente fille de Papillon Rouge, VDL Groep Flèche Rouge. Gerco Schroeder n’a même pas eu à repartir, la cause étant entendue. Une fin en queue de poisson pour les quelque 15´000 spectateurs, mais une belle épreuve, parrainée par Longines.

L’Allemagne, 2e ex. , a surtout tablé sur Meredith Michaels-Beerbaum, déjà gagnante du GP de Suisse avec Shutterfly (0 + 0), tandis que son beau-frère, Ludger, commettait quelques fautes avec Goldfever (8 + 4). Les Français, emmenés par un Gilles Bertran de Balanda double sans-faute avec Crocus Garaverie, sont bien remontés en fin d´épreuve. Les Belges, 2es ex. aussi, ont pu compter sur la combativité de MM. Van Paesschen (O’de Pomme) et Demeersman (Clinton), tous deux double sans-faute comme à Rome. Philippe LeJeune a reçu le Trophée Longines de l’élégance, tout comme la Suissesse Christina Liebherr.
En commettant une faute sur l’ultime obstacle, Markus Fuchs, leader si solide et impeccable jusque là, n’a pas seulement fait perdre deux rangs à son équipe, il a surtout perdu cette Coupe des Nations, il a perdu les 50´000 fr promis au cavalier n’alignant que des sans-faute dans les trois grosses épreuves. Dur, dur… pour le directeur sportif du concours !
Fuchs a tout de même été le meilleur des quatre Helvètes. Christina Liebherr (2 fautes au total), Steve Guerdat (3 fautes) et Christophe Barbeau (4 fautes) n´ont pas démérité et glâné encore un peu plus d´expérience. "Ma jument (Orchidee) n´a que 8 ans, elle a beaucoup appris aujourd´hui", résumait Steve Guerdat. Christina Liebherr, impeccable en 1ère manche, regrettait ses deux petites fautes ensuite. "En général, on fait mieux au second passage! No Mercy n´a touché la latte qu´avec son boulet". Quant à Christophe Barbeau, il regrettait surtout qu´un homme de piste au coup de pelle maladroit ait fait peur à Querly Chin sur le No 2. "Cela nous a déconcentrés".

En lever de rideau, Beat Mändliu avait gagné la finale du Youngster avec Back To Future. Et Pozitano ressortira dès samedi au Mont.

Sachez enfin que samedi, Willi Melliger avait gagné deux épreuves avec LB Scutt et Gold du Talus. Fuchs, 2e et 3e, s´était aussi distingué, tout comme Céline Stauffer, 4e de la grosse épreuve avec barrage sur un Daloubet d´Evordes double sans-faute et très rapide.

Retours différés…

Déçu de la contre-performance de “ Goldfever ” dans le Prix des Nations (3 fautes), Ludger Beerbaum est resté un jour de plus à Lucerne. L’Allemand avait reçu des organisateurs l’assurance de pouvoir sauter sur le terrain de l’Allmend et il a donc fait des parcours de travail. Avec Marco Kütscher, le tenant du titre, Beerbaum s’en allait ensuite directement à Balve, pour le Championnat d’Allemagne. Ceux qui revenaient de Lisbonne ont aussi mis deux jours, mais parce que la route était terriblement longue… “ On a fait halte à Biarritz pour être de retour mardi matin ”, expliquait Philippe Putallaz, qui faisait camion commun avec Pierre Kolly. D’autres, comme Céline Stauffer et Dehlia Oeuvray, partaient directement de Lucerne pour Poznan (Pologne). Que de route pour sauter dix fois une minute !

Ramseier se positionne…

En dressage, dans la course à une sélection pour Athènes, Daniel Ramseier a marqué quelques points lors du grand “ national ” organisé à Avenches-IENA. Le Zurichois a en effet remporté le Grand Prix et la Kür (libre en musique) avec son jeune étalon westphalien de 9 ans “ Palladio ”. Christian Pläge et “ Regent ” chaque fois 2e. Mais ils sont désormais 7 pour 4 places. Antonella Joannou a enlevé le M29 avec “ Raven II ” tandis que Nicola Heyser Burger dominait le S32 et le St-Georges avec “ Rubens V ”. Lauriane Marro a dominé les épreuves pour la relève avec “ Santos CH ”. Harmonie Pilloud 2e et 3e.

ET AUSSI…

John Whitaker (“ Buddy Bunn ”) a remporté le fameux Derby d’Hickstead, après un barrage –épique- face à sa nièce Ellen, plus rapide mais pénalisée d’une faute. 3e, le jeune Ben Maher et “ Alfredo ”, qui séjournèrent plus d’un an à Riaz (FR), où Beat Mändli les entraînait.

Grégoire Oberson a pris une belle 5e place dans le Grand Prix de Bourg-en-Bresse avec “ Gazelle de Beauval ”, déjà 3e et 6e les jours précédents. Markus Hauri, 2e, Nathalie Paillot, 3e et 8e, G-B. Lutta, 4e, Urs Fäh et Niall Talbot, 8e chacun, se sont placés.

A Compiègne, les juniors suisses se sont classés 4es (sur 9) par équipe et la Genevoise Karen Schultheiss s’est mise en évidence. Le Chaux-de-Fonnier Jonatan Gil 3e et 9e du GP avec son “ Quichot ”. Chez les “ moins de 21 ”, Ivo Spirig 4e, 5e et 6e du GP, l’équipe 7e seulement, malgré le bon tour de Jane Richard (4 pts).

A Crête (GE), Hervé Favre a remporté le S1 avec un jeune indigène de 8 ans, “ Wellington VII CH ” (les 3 premiers étaient des CH !). Michel Pollien (“ Magic Star II ”), Yann Gerber (“ Oxford D2 ”) et la jeune cavalière genevoise Clio Choukroun (“ Puma II ”) ont gagné un M2 chacun.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!