Le Cavalier Romand
04.06.2011

CSIO de St-Gall: les Hollandais, emmenés par MM. van der Vleuten père et fils, s'imposent devant les Suisses. Steve Guerdat a réussi un magnifique double sans faute avec "Jalisca" (photo). Et si Pius avait pu le plus...

Un peu de soleil sur la belle et grande piste du Gründenmoos et beaucoup dans le coeur des 8'500 spectateurs, surtout jusqu'à la faute de l'ultime concurrent, Pius Schwizer avec "Carlina IV" sur le tout dernier obstacle - le 120e saut du quatuor helvétique! - un parcours de MM. Lüdi, Lachat et Wüthrich parfaitement dosé pour ce lot assez inégal, du grand sport et du suspens, ce Prix des Nations de St-Gall, 3e étape de la Super Ligue, a tenu toutes ses promesses.
On dit que la faute sur le dernier, c'est toujours celle du cavalier, mais il s'en est vraiment fallu de peu que Pius Schwizer ne sorte un sans faute et ne mette à son tour la pression sur les Hollandais (photo). Rageant pour lui, pour l'équipe et pour le public. Tout s'est donc joué sur trois (points) fois rien. Pour fêter un succès collectif, le premier sur sol helvétique depuis Lucerne 2000, il aurait certes encore fallu tabler sur une faute du Hollandais Jur Vrieling, mais chacun se mettait à rêver...
Reléguée pour la saison 2011 et invitée en tant que pays hôte seulement à la table des Grands, la Suisse a en tout cas montré que sa place était en Super Ligue. Finir 2e avec la Grande-Bretagne, à 3 petits points des vainqueurs, et devant sept autres équipes de renom, dont les Etats-Unis, la France, en plein doute à l'image d'un Kevin Staut éliminé en seconde manche avec "Kraque Boom", et la Belgique, c'est encourageant, à trois mois des Championnats d'Europe, où la Suisse aura un titre à défendre et surtout une qualification pour les JO de londres à obtenir.
La Suisse, et on le savait, a deux leaders en Steve Guerdat (0 + 0), ouvreur idéal et auteur comme l'an passé ici de la meilleure performance de l'équipe, et en Pius Schwizer (0 + 4). On a aussi pu constater que Werner Muff était un troisième homme solide avec le prometteur "Kiamon" (4 + 0), qui a de la force à revendre.
Janika Sprunger (5 + 8), la néophyte du quatuor, n'a pas démérité non plus, même si ses deux scores ont été biffés. La Bâloise a fait une grosse faute sur la rivière au premier passage, mais elle a su rectifier le tir, tout en commettant deux autres erreurs (8c et 12). Le métier rentre! Suffisamment vite pour être aux Européens? Beat Mändli et quatre ou cinq autres dames, les alternatives existent. On pourra voir ça dimanche dans le GP de Suisse Longines et peut-être au CSIO de Gijon, douze jours avant Madrid. Pourquoi pas une équipe avec tous les nos 4 (et 5) potentiels?
"Nino" sautera dimanche
Auteur d'un magnifique double sans faute, Steve Guerdat était partagé entre sa satisfaction personnelle et la frustration de laisser la victoire aux Hollandais. Pour récompenser sa bonne "Jalisca Solier", qui a toujours le même coeur à l'ouvrage mais prend un peu d'âge, le Jurassien lui donnera du repos ce week-end. Il montera donc "Nino des Buissonnets" dans le Grand Prix Longines, histoire de le tester lui aussi en vue des Européens. "ça vient un peu vite, mais ce cheval a un tel potentiel que je veux essayer". Son nouveau crack était en tout cas 3e hier d'une bonne épreuve, où Vincent Deller pointait au 5e rang avec "Casha": remarquable! On notera aussi le 6e rang d'Alain Jufer dans l'épreuve de vitesse (Theo Muff était 3e). Et Steve Guerdat a dès ce samedi une victoire dans la grande chasse Wegelin à défendre, avec "Urgent III".
Pour conclure, on dira que cette victoire est quasi historique, des couples s'étant déjà imposés en Coupe des Nations, des pères et fils s'étant déjà souvent alignés ensemble aussi (et même à trois par famille!), mais de là à réaliser deux double sans faute et à gagner: il faudra vérifier si c'est une Première! Eric van der Vleuten (48 ans) était comblé de s'imposer dans ce Prix des Nations aux côtés de son fils, Maïkel (23 ans). "C'est émouvant et motivant à la fois, sinon j'aurais sans doute raccroché mes bottes!", a dit le père.
A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!