Le Cavalier Romand
03.06.2010

CSIO de St-Gall: les trois premières épreuves du CSIO de Suisse annulées à cause des trombes d'eau. Dix équipes en lice ce vendredi dans la Coupe des Nations Meydan. On connaît le quatuor de parade helvétique et la composition des autres teams.

Les trois épreuves internationales prévues ce jeudi 3 juin à St-Gall, pour l'ouverture du CSIO de Suisse 2010, ainsi que la petite épreuve nationale prévue le matin ont été annulées, pour épargner le beau terrain du Gründenmoos suite aux trompes d'eau de ces dernières 48 heures. Un parcours d'entraînement a tout de même permis de sortir les chevaux prévus pour le Prix des Nations, 3e étape des Meydan Nations Cup, de ce vendredi (à suivre en différé, dès 22h30 sur TSR2).
Les dix meilleures équipes du monde seront en lice et la Suisse alignera son quatuor de parade: Steve Guerdat ("Jalisca Solier", photo) en no 1, Beat Mändli ("Louis") en no 2, Daniel Etter ("Peu à Peu") en no 3 et Pius Schwizer ("Carlina") en no 4. On sait que les rôles d'ouvreur et de finisseur sont particulièrement importants et les Nos 1 et 5 mondiaux les assument, les échangeant même à tour de rôle. Steve Guerdat sera cette fois l'ouvreur et Pius Schwizer le finisseur. Leurs juments respectives ont déjà sauté à La Baule. "Peu à Peu" et "Louis" n'ont plus sauté de gros tour depuis Valence (Beat Mändli a renoncé à Rome, après s'être annoncé).
De la revanche dans l'air...
7e à La Baule et 8e seulement à Rome, la Suisse n'est que 7e au général et elle n'a donc que trois équipes dans le rétroviseur. C'est peu quand on sait que quatre équipes (!) seront reléguées cette saison en Super Ligue (Meydan Nations Cup), la FEI voulant limiter à huit le nombre d'équipes tout en admettant deux nouvelles nations (la meilleure du circuit dit de Promotion et la gagnante de la finale de 2e catégorie, prévue à nouveau à Barcelone).
La Suisse compte donc sur une performance de choix ici. "Nous avons toujours été sur le podium ici ces quatre dernières années, mais il nous manque une victoire", résume Rolf Grass, le chef de l'équipe suisse. Le dernier succès des Helvètes sur leur sol remonte à l'an 2000, à Lucerne.
Des équipes de gala
La lutte promet d'être terrible. La France, victorieuse du circuit 2009 et des deux premières étapes 2010, aligne à nouveau Pénélope Leprévost, Kevin Staut, Olivier Guillon et Nicolas Delmotte. Les Etats-Unis ont la même équipe qu'à La Baule et à Rome, mais McLain Ward montera "Rothchild", ménageant "Sapphire", gagnante des GP de La Baule et de Rome. En prévision du GP Longines de Suisse de dimanche, sans doute. L'Allemagne aligne une équipe de gala (mais sans Meredith) et la Grande-Bretagne, 2e à Rome, peut compter sur les frères Whitaker et sur Peter Charles, champion d'Europe ici en 1995 (... pour l'Irlande!). Emmenée par Jeroen Dubbeldam et "Simon", 1ers du GP et 2es du championnat ce week-end à Norten Hardenberg, la Hollande, 9e seulement au général, devrait se reprendre un peu, mais l'Irlande et l'Espagne sont motivées aussi. La Suède et la Pologne devraient avoir plus de mal, mais George Morris, le fameux coach US, a complimenté les Polonais, ajoutant qu'un de ses cavaliers montait très finement. Faisait-il allusion à "notre" Jan Chrzanowski, en lice depuis le début de la saison?
Pour l'heure, les écuries sont au sec et la météo annonce du soleil pour vendredi (il y en a déjà ce soir en Suisse Romande paraît-il...). Le terrain, qui a été bien préparé (on a encore mis beaucoup de sable sur l'herbe verte du Gründenmoos) devrait tenir et permettre la tenue d'une grande Coupe des Nations, d'un match par équipe comme on en raffole.
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!