Le Cavalier Romand
05.06.2010

CSIO de St-Gall: troisième Coupe des Nations d'affilée pour la France, triomphante, des doutes pour la Suisse, 5e. Et les résultats des deux autres épreuves de ce vendredi.

Après la pluie et l'annulation des trois épreuves de jeudi, le beau temps et une superbe Coupe des Nations Meydan ce vendredi 4 juin à St-Gall. Superbe grâce à la qualité des équipes, grâce à celle du terrain, quasiment parfait grâce à la décision de la veille et au travail des bénévoles, et grâce au génie de Rolf Lüdi, qui avec son équipe (Gérard Lachat notamment), sut proposer un tour beaucoup plus sélectif, technique et intéressant que dans les deux Coupes des Nations précédentes. Cela dit, l'équipe gagnante fut la même qu'à La Baule et à Rome: une France emmenée par un couple royal, auteur des deux seuls double sans-faute du jour, Pénélope Leprévost (portrait) sur "Topinambour", un difficile (comme souvent les "Heartbreaker"...) mais brillant KWPN, et Kevin Staut sur "Kraque Boom", l'étalon SF (par "olisco") avec lequel il fut sacré champion d'Europe l'été dernier. Nicolas Delmotte (déjà à Rome) et Olivier Guillon  (déjà à La Baule) complétaient ce quatuor particulièrement homogène et brillant coaché par Laurent Elias et Henk Nooren.
Les Suisses décevants, hormis Guerdat
Les deux seuls autres sans-faute de la première manche furent signés avec maestria par Marcus Ehning sur "Plot Blue" et Steve Guerdat sur "Jalisca Solier". L'Allemand n'eût ensuite pas à repartir, la cause de l'Allemagne, 2e, étant entendue, et le Jurassien commit une petite faute à l'entrée du triple. "La ligne du triple avait été déplacée sur la gauche et cela racourcissait un peu la distance, j'ai dû faire une parade et suis malgré tout arrivé un peu près de l'entrée de la combinaison", regrettait le Jurassien. D'autant plus regrettable que ce fut là la seule "touchette" de la jument, somptueuse. Sautera-t-elle dans le GP Longines de Suisse dimanche? "Je pense plutôt monter "Trésor", car je veux ménager mes chevaux, mais je déciderai samedi", précise Steve Guerdat.
Comme à La Baule, les Français ont donc été au-dessus du lot, et comme à Rome, la semaine passée, leur dernier cavalier n'a même pas eu à s'élancer dans la seconde manche. Trois Coupes des Nations, trois succès, l'exploit est rare et la France semble bien partie pour défendre son titre dans ce circuit Meydan réservé aux dix meilleures équipes du monde.
Les Suisses, eux, ne sont pas au bout de leur pensum. En fin d'épreuve, un sans-faute de Pius Schwizer aurait encore pu assurer la 4e place, derrière la Grande-Bretagne, 3e. Mais quand la chance vous boude, elle vous boude jusqu'au bout et, même si la distance pour aborder les Bruxelles semblait cette fois meilleure, "Carlina" répéta sa faute.
Une barre au total des deux manches, on l'a dit, pour Steve Guerdat, qui a tenu son rang avec "Jalisca Solier" (0 + 4), trois barres pour le No 1 mondial Pius Schwizer, un peu défait mais... motivé pour le GP Longines de dimanche avec "Carlina", trois barres et du temps dépassé chaque fois pour Beat Mändli avec un "Louis" (9 + 5) plus fluide à son second passage, huit barres (!), un véritable cauchemar, pour Daniel Etter et un "Peu à Peu" (20 + 12) poussif et mal à l'aise sur l'herbe (il n'avait sauté que sur le sable de Valence depuis la finale de Genève).
Jan Chrzanowski marque des points
A l'arrivée, la 5e place pour la Suisse, derrière l'Irlande, 4e, et sans pouvoir lâcher cette satanée 7e place au général, synonyme de relégation en août prochain. Quatre nations (!) devront en effet s'effacer pour permettre à deux néo-promus de rejoindre l'élite, tout en réduisant à huit le nombre de nations en lice. Diabolique! Les Polonais, derniers malgré un super Jan Chrzanowski (meilleur de son team, le double champion romand a fait un joli tour à 5 pts avec "Just Cruising"), ne se font aucune illusion, mais six équipes, dont la Suisse, vont devoir se battre pour éviter la relégation. Dur, dur!
"J'ai aligné le meilleur quatuor possible et j'attendais plus, mais on y croit. Pius Schwizer et Steve Guerdat emmèneront l'équipe à Rotterdam, dans quinze jours, et lors des prochaines grandes étapes, et on va réussir, on a de grands cavaliers!", Rolf Grass, le chef de l'équipe suisse, voulait rester positif.
Hillary Dobbs deux fois
La jeune Américaine Hillary Dobbs, réserviste du team US, a remporté les deux autres épreuves du jour. Dans le Barème A (150 cm), montant "Corlett", elle devançait Werner Muff et "Quax", vainqueurs de deux épreuves dont le GP le week-end dernier à Aach. Et dans le Barème C, em selle sur "Marengo", Hillary Dobbs prenait le meilleur sur l'Espagnol (un peu Normand...) Pascal Lévy, 2e, l'Irlandais Billy Twomey, 3e, et Steve Guerdat, 4e avec "Urgent III".
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!