Le Cavalier Romand
16.10.2002

Champions romands à Corcelles: Balsiger et Neuhaus

A Corcelles (NE), Thomas Balsiger s´est imposé dans son jardin. On n´avait jamais vu un champion romand "élite" aussi heureux et ému. C´était la fête au manège! Karin Rutschi s´est inclinée pour un rien et avec élégance. Faye Schoch (17 ans) a soufflé le bronze à Pascale Dusseiller. Cette finale a réservé bien d´autres surprises et passablement de déboires aux favoris. En R, victoire de la complicité pour Emmanuel Neuhaus et Fort Jeu de Rueire. Tout cela fait du bien. Cela deviendrait-il une mode? Après Sydney, Avenches et Jerez, Corcelles a vu des outsiders passer là où les grands favoris avaient trépassé. Il n´y a plus de hiérarchie pré-établie, spécialement dans les championnats, où les facteurs "forme" et "pression" sont déterminants. Cela s´est vérifié avec éclat à Corcelles-Cormondrèche (NE), les 5 et 6 octobre, lors du Championnat Romand "élite" 2002, parrainé par De Dietrich. Certains héros (chevaux) étaient peut-être aussi fatigués, certains cavaliers trop tendus (ou trop sûrs d´eux?). Ou seraient-ce les (jeunes) loups qui sont encore plus affamés de victoire... allez savoir! C´est en tout cas très rafraîchissant et sain pour le sport. Car, enfin, si Thomas Balsiger était LE favori No 1 du public massé sous la cantine et autour du paddock du Cudret, c´était pour une seule -et bonne- raison: il courrait à la maison! Le Neuchâtelois montait un cheval de 8 ans encore vert, Cuba Libre, jamais victorieux en S, il avait été pénalisé pour un dépassement de temps le samedi et avait aussi commis une faute dans le triple, dimanche, dans la première manche. C´est pourtant bien Thomas Balsiger qui s´est imposé, avec le jeune et puissant cheval de Jacques Perrin. Karin Rutschi aurait certes eu la possibilité de conclure, mais une faute sur le bidet et des abords un peu trop soignés, lui coûtèrent la victoire. "Je regrette surtout mon dépassement de temps, mais comme le titre va à Thomas (Balsiger), ça me console", précisait l´amazone alémanique basée à Lossy, chez G.-B. Lutta. Jolie et prometteuse la 3e place de la jeune Fribourgeoise Faye Schoch (17 ans), ex-double championne d´Europe poneys, montant Tequi d´I CH, une jument de l´élevage à succès d´Isabel Balitzer, à Pampigny. Une médaille de bronze acquise de haute lutte, après un barrage face à Pascale Dusseiller, seule rescapée parmi les grands favoris, 4e malgré un nouveau sans-faute de rêve avec Quality, et Daniel Bürki. Sacré champion vaudois à Avenches, quinze jours plus tôt, Emmanuel Neuhaus a remporté, dans la foulée, la finale romande R disputée à Corcelles (NE) et patronnée par la Banque VONTOBEL. La victoire de la complicité, son entente avec Fort Jeu de Rueire, agile petit cheval de 9 ans élevé au domaine familial d´Arnex-sur-Orbe, sautant aux yeux. "J´ai eu un peu de chance au barrage, je n´avais pas trop de rythme et mon cheval a dû bien raccourcir ses foulées pour arriver juste sur certains sauts. Il m´a tout donné alors que moi, j´avais un peu trop assuré", résumera, modeste, le vainqueur, tout surpris de ce qui lui arrive. Cavalier amateur (il est ingénieur-électricien), âgé de 27 ans, Emmanuel Neuhaus monte les produits "maison" de son père, Edy, éleveur passionné (coach et chauffeur du camion!). Fort Jeu est un fils de Lysander et de Moissine de Rueire, qui fut victorieuse des 6 ans à Avenches avec Michel Pollien. La médaille d´argent récompense la belle saison d´Annick Progin, jeune étudiante bulloise de 17 ans, qui travaille avec Christian Sottas. Son Lord-Lucky, un puissant holsteiner de 13 ans, a tous les moyens. Trio très intercantonal, avec la médaille de bronze de Patrick Schneider, d´Engollon, montant Georgina V. A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!