Le Cavalier Romand
14.02.2003

Charisma, Calypso et Santex au paradis des chevaux

Trois chevaux particulièrement attachants et valeureux ne sont plus de ce bas monde. Seul cheval de l´histoire moderne vainqueur de deux Olympiades consécutives (Los Angeles et Séoul) -Marcroix avait triomphé deux fois entre deux-guerres avec le cdt Pahud de Mortanges- et symbole du concours complet à lui seul, "Charisma" n´est plus de ce monde. Le merveilleux petit compagnon bai brun de Mark Todd avait 30 ans. Il n´a pu survivre à la fracture à l´épaule qu´il s´était récemment faite au pré. Quittant l´Angleterre, les Todd l´avaient ramené avec eux en Nouvelle-Zélande, où ce petit cheval au grand coeur qui avait commencé par des steeple-chases, jouissait d´une retraite heureuse. Calypso, le fantastique cheval de Mélanie Smith Taylor, est mort de son bel âge, à 29 ans, après 14 années de retraite paisible passée dans le Tennessee. Victorieux de la Coupe du monde en ´82 à Göteborg et membre de l´équipe gagnante aux Contre-Jeux de Rotterdam (à 7 ans!) et aux JO de Los Angeles, ce fils de Lucky-Boy aux allures de pur-sang, agile et rapide, très respectueux, avait aussi remporté moult Grands Prix (l´Invitational, la Gold Cup etc.). Autre départ, celui de Santex, le fidèle compagnon de Kevin Bacon, qui fit des Grands Prix durant près de 17 ans avec lui (de 7 à 23 ans!)... Voilà qui prolongea bien la carrière du sympathique Australien volant, du "Flying Kangourou". Santex avait presque 30 ans aussi, il profitait de sa retraite dans l´Oxfordshire, en Angleterre et Kevin Bacon, "l´homme qui murmure à l´oreille des chevaux", lui rendait souvent visite. Il avait gagné les GP de Vienne, Rio de Janeiro, Biarritz, La Corogne et Biarritz. A Vigo, il avait même remporté la Puissance et le Grand Prix le lendemain. Il avait aussi enlevé le Prix des Nations de Rome ´88, mais l´Australie avait ensuite été déclassée (à cause d´Armand Leone). Tout cela avait rajeuni Kevin Bacon, international jusqu´à près de soixante ans... C´est John William Manconi, alors châtelain de Mex, qui avait offert le cheval à Bacon, sans le sous, lors d´un concours organisé sur les hauts de Lausanne, au printemps ´80. "Si tu gagnes la "tournante des champions", face à Melliger, Broome et Pessoa, je t´offre un des quatre chevaux prêtés par Gerhard Etter". Notre Kevin gagna et choisit Santex, alors âgé de 7 ans. La suite, vous la connaissez! A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!