Le Cavalier Romand
01.12.2000

Chef de l´équipe suisse de dressage, Jean-François

Chef de l´équipe suisse de dressage, Jean-François Corminboeuf rendra son tablier au 31 décembre 2000, un an seulement après avoir pris ses fonctions. Sa promotion professionnelle (ce militaire de carrière a été nommé brigadier) est la raison invoquée: «j´aurai d´importantes réunions d´état-major durant le CHIO d´Aix-la-Chapelle et les Européens d´Arnhem, deux semaines capitales, c´est ingérable», résume Jean-François Corminboeuf, qui officia aussi comme chef de délégation aux Mondiaux de Rome et aux J. O. de Sydney. Toujours ouvert, direct et disponible envers la presse, il sera regretté par les journalistes. Certains lui reprochaient, en revanche, de ne pas être suffisamment cavalier et connaisseur, mais il aura apporté à la fois un peu d´organisation et de bonhommie à une équipe qui en a(vait) bien besoin.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!