Le Cavalier Romand
11.04.2007

D’ Arezzo à… Avenches

Les 1'500 chevaux basés durant un mois à Arezzo ont regagné leurs pénates. «On est content de rentrer, même s’il faut reconnaître que c’est une excellente occasion de mettre les chevaux à l’aise sur une grande piste naturelle et ce n’est pas un hasard si les Français étaient par exemple tous là, venus préparer La Baule et la Super Ligue ». Pour son premier séjour là-bas, Nial Talbot (photo)  était ravi, d’autant que ses sept chevaux s’y sont bien comportés, à commencer par «Tequi d’I CH», 8e du Grand Prix final du Silver Tour. «Sur six GP disputés cette année, elle était cinq fois dans les dix», se réjouit le plus suisse des cavaliers irlandais, également content de la victoire de «son» équipe composée d’Annick Engisch, Fanny et Julien Queloz et Kirsten Gil-Sutin dans le final par équipe du Bronze Tour. Avant les trois étoiles de Modène, les quatre étoiles de Naples, «Tequi d’I CH», la protégée d’Isabel Balitzer-Domon, va faire un petit tour par la clinique… cinq étoiles d’Avenches pour un éventuel transfert d’embryon. Une vraie vie d’artiste. Dans le Gold Tour, une victoire pour Fabio Crotta dans une petite et des rangs 4 et 5 pour Christina Liebherr («LB Robin Hood» et «LB Callas Sitte Z») et 6 pour Claudia Gisler, mais rien à signaler de leur part dans le Grand Prix remporté par le Brésilien Alves devant les Suédois Helena Lundback et Rolf Göran Bengtsson.

 

«For Germany», fils de

 

Marcus Ehning a un nouveau crack sous sa selle et c’est avec lui qu’il a gagné un Grand Prix de Dortmund transformé en formalité allemande, puisqu’on trouvait derrière lui Ludger Beerbaum, J. Brauweiler, Markus Beerbaum et Christian Ahlmann, toujours là avec un «Cöster» en grande forme à deux semaines de la finale de la Coupe du monde de Las Vegas. Sûr que le très remarqué «For Germany RD », en fils de… «For Pleasure», fera parler de lui. Egalement du barrage de ce GP, «Galopin du Biolay», vu sous la selle de Pierre Kolly et Christophe Barbeau, 6e avec Jessica Kuerten.

 

Et aussi :

 

° A Amriswil, le premier Grand Prix Championnat de Suisse de la saison était un test plus que sérieux et Markus Fuchs a dû sortir le grand jeu - et les grands gestes ! - pour réussir le seul double sans-faute du jour avec «Royal Charmer». Hormis Olivier Bourqui (deux fautes avec « Iman d’Occagnes »), les Romands ont soit souffert (Jessy Putallaz), soit abandonné, chuté ou renoncé (Hervé Favre, Pierre Brunschwig ou Philippe Putallaz). Philippe Putallaz s’est par contre classé 1er et 2e en MII avec «Maastricht D» et 5e et 6e en SI avec «Pasca B».

 

° A Compiègne, où le jeune Français Nicolas Touzaint, 1er et 4e, s’est une nouvelle fois montré intouchable, la championne de Suisse Tiziana Realini et son «Gamour CH» ont été une des neuf paires (sur 95) à terminer le complet « deux étoiles » avec ses seules pénalités de dressage. Résultat : 12e rang. Lauriane Marro et Jean-Louis Stauffer 64e et 70: la faute au dressage…

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!