Le Cavalier Romand
21.01.2003

De nouveaux responsables pour le saut suisse

Le Président de la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE), le Dr Urs Oberholzer, avait dit, lors de l´annonce du départ de Martin Walther, qu´il n´y aurait "pas de rocade" à la tête de l´équipe suisse. Rolf Theiler lui-même affirmait alors ne vouloir assurer que l´interim. Toujours est-il que c´est bien celui-ci qui reprend les rênes de l´équipe suisse de saut en vue des Européens ´03 et des JO d´Athènes ´04. Adjoint de Walther ces dernières années et notamment à Jerez, co-fondateur et organisateur du prestigieux CSI-A de Zurich, Rolf Theiler sera en charge du cadre premier, qui devrait être élargi et passer de 6 à 12 têtes. La nouvelle a semble-t-il surpris jusqu´à Martin Walther. Aux côtés de Rolf Theiler, une femme et un homme. Heidi Hauri (ex Robbiani), médaillée de bronze aux JO de Los Angeles, sera chargée de la formation et plus particulièrement du cadre dit "élite", qui comprend les "suivants". Femme de tête, dynamique et crocheuse, elle tentera de se faire une place dans un monde assez masculin et "zurichois". Le... 3e homme, c´est Rolf Grass, un ami de Markus Fuchs, qui fut propriétaire de plusieurs de ses chevaux et officiait déjà comme chef d´équipe remplaçant. Un homme de dialogue, chargé de la partie administrative. "Notre objectif est de répartir le mandat de Martin Walther entre trois personnes expérimentées et qualifiées", soulignait Urs Oberholzer au lendemain du CSI-W de Genève. La composition des cadres sera redéfinie d´ici à la fin janvier. Par ce triumvirat, comme le prétendait le communiqué de la FSSE? Ou par la Selko, la Commission de Sélection, théoriquement responsable de ces désignations? Fabio Cazzaniga assurait pour sa part, début janvier, que les décisions prises lors de la réunion officielle de la Selko, à Genève, le 14 décembre (rajeunissement et élargissement du cadre à 12 cavaliers), seraient enterrinées et annoncées rapidement. A suivre. Sportivement, le double objectif affiché par la FSSE et ses nouveaux responsables est la qualification pour la Super-Ligue 2004, ce qui implique de briller dans les "petits" Prix des Nations en 2003, ainsi que pour les J. O. d´Athènes, ce qui passe par de bons Championnats d´Europe à Donaueschingen, cet été. Il y a du pain sur la planche. Puis, le 7 janvier, on apprenait que le mouvement des juniors et des jeunes cavaliers suisses, pourtant dans de bonnes mains avec Philippe Guerdat, et l´entraîneur qu´il s´était lui-même adjoint, Jürg Notz, champion d´Europe juniors en 1971, changeait également de têtes et... de direction. Là encore, c´est un triumvirat emmené par un Zurichois, Rolf Hegner en l´occurence, qui est aux commandes. Vétérinaire et cavalier (il fut médaillé chez les juniors), Hegner n´est pas très connu en Romandie. Heidi Hauri devrait faciliter la transition entre l´élite et la relève, Christian Sottas celle entre les poneys et les juniors. Une bonne idée en soi. Reste que le tandem Guerdat-Notz était animé de la même volonté. Bénévole, Philippe Guerdat n´aurait pas dû être "remercié" de la sorte, lui qui avait donné tant d´énergie et de bons résultats aussi au saut suisse. Christian Sottas était le premier à le souligner, lui qui n´avait pas encore eu de discussion avec Rolf Hegner ou Heidi Hauri avant la publication de la nouvelle. Les dirigeants romands et de nombreuses personnalités- et pas seulement romandes- déplorent le départ d´un responsable aussi compétent que Philippe Guerdat. Les choix faits par la FSSE (qui désignera encore les responsables de ses différents Directoires le 23 janvier) devront encore être ratifiés par les délégués, lors de l´Assemblée Générale du 23 mars. A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!