Le Cavalier Romand
06.05.2003

Décès de Joe Turi, champion et homme d´exception

Médaillé d´or par équipe aux Championnats d´Europe de saut ´89 -avec la Grande-Bretagne- et 6e aux Mondiaux de Rome ´98 -pour la Hongrie-, Jozsef -Joe- Turi est mort le mardi 29 avril, des suites d´un grave accident de moto survenu une semaine plus tôt. Il avait 47 ans. Né en Hongrie, Joe Turi faisait partie d´une troupe de czikos (cosaques) lorsqu´il s´en alla en Angleterre, pour une tournée, en 1973. Il sauta du camion avant la frontière, au retour, et s´installa en Angleterre, comme groom. Au milieu des années huitante, avec l´aide du mécène Michael Bullmann, il devint un membre de l´équipe britannique. Avec l´étalon Vital, il s´adjugea le GP Coupe du monde de Londres-Olympia ´87, disputa les JO de Séoul 88 (14e indiv.) et les Européens de Rotterdam 89, où il décrocha l´or avec les frères Whitaker et Skelton. Sa plus belle victoire reste toutefois le Derby d´Hickstead 89, avec Vital. Après les changements politiques en Europe de l´Est et la chute du Mur, il s´en retourna en Hongrie, reprendre le domaine de son grand-père. Il devint alors le leader de l´équipe hongroise et fut 6e des Mondiaux de Rome ´98, où il signa le seul double sans-faute du samedi. Aux JO de Sydney, il ne put hélas seller Superville, blessé. Au total, il aura monté plus de 50 Prix des Nations, dont 33 pour la Grande-Bretagne (16 victoires).Joe était une personnalité très vraie et attachante, un "vrai de vrai". Il manquera au monde hippique. A. P.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!