Le Cavalier Romand
17.02.1999

Déficit important pour l´exercice 98, avenir flou,

Déficit important pour l´exercice 98, avenir flou, problèmes politiques et malaises internes, le Centre Equestre National de Berne (ex DFCA) traverse une période difficile et la crise a débouché sur le départ du directeur, le Dr Bernhard Hofer. Selon le communiqué du CENB, "le conseil d´administration et le directeur de l´établissement ont décidé de mettre un terme à leur collaboration, au 31 août 1999. D´un commun accord, le Dr Hofer est libre de tout engagement à partir de maintenant". Jusqu´à ce qu´un successeur soit trouvé au Dr Hofer, c´est son ex-adjoint, Hans Bienz, qui assume l´interim. "Le Dr Hofer est un vétérinaire et un homme de cheval reconnu, il a travaillé avec enthousiasme, mais, dans ces temps difficiles, nous avons besoin d´un organisateur, d´un manager rompu au marketing et aux Relations Publiques. Une bonne connaissance du monde du cheval est certes nécessaire, mais point besoin d´être cavalier de concours ni vétérinaire" commente M. Karl Bürki, le délégué du conseil d´administration du CENB et directeur de la BEA. Et d´ajouter: "le départ du Dr Hofer n´a rien à voir avec le déficit, seulement nous devons définir une nouvelle stratégie d´entreprise, pour pouvoir vivre un jour sans l´armée. Notre contrat avec les troupes du Train court jusqu´en 2´003 et l´avenir me semble donc garanti jusqu´à cette date , mais il faut préparer la suite". M. Bürki se veut raisonnablement optimiste: "je vois de bonnes chances pour ce centre, la demande existe. Nous avions 120 chevaux, nous en avons maintenant entre 150 et 170. Nos foires et nos expositions garantissent aussi des activités. L´école d´attelage va continuer, avec la collaboration de Werner Ulrich". Et le gymnase équestre? "Il occupe une quinzaine d´étudiants et nous allons continuer l´expérience, avec l´école Feusi. Reste qu´il n´est pas facile de (re)construire l´avenir, quand l´Etat pense d´abord à se désengager. Périodes de turbulences et de soucis pour le CENB tout comme pour le Haras fédéral, où l´enquête de Mme Carla del Ponte n´est apparemment toujours pas close.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!