Le Cavalier Romand
24.04.2008

Deux Suisses motivés à la Finale de la Coupe du monde FEI Rolex à Göteborg

Beat Mändli et Steve Guerdat sont, comme l'an dernier à Las Vegas, les deux Suisses en lice en finale de Coupe du monde, ce week-end à Göteborg. L'an passé, nos deux as de Vegas avaient écrit la plus belle page de l'équitation suisse dans l'histoire de la Coupe du monde Rolex FEI de saut. Mändli était le second Helvète à grimper sur la première marche du podium, après Markus Fuchs (2001), et Guerdat, 3e, figurait aussi sur la photo. Rebelotte cette semaine à Göteborg, théâtre de la finale pour la douzième fois en trente ans. Qui plus est avec les mêmes montures...
On sait que l'histoire ne se répète pas, mais nos deux ténors ont des atouts à faire valoir. Mändli a reposé son bel "Ideo du Thot", qui reste sur une victoire dans le GP final de Vejer de la Frontera, son seul concours depuis Zurich. "Je vise un super résultat, car "Ideo" est en grande forme", souligne le Schaffhousois.
Quant à Guerdat, il a désormais quatre chevaux de Grand Prix, grâce à l'aide inconditionnelle d'Yves G. Piaget; il peut donc alterner. "Jalisca Solier", 3e à Doha, étant ménagée en vue des JO, le Jurassien mise comme à Vegas sur "Trésor" le No 2 ou 3 de son écurie. Il a aussi pris "Ferrari" avec lui. Très régulier sur le circuit (8e), il vise une nouvelle performance de choix.
Markus Fuchs, 1er réserviste, avait reçu une wild-card, car il n'avait pas pu disputer l'ultime étape qualificative de den Bosch. Son dos le fait hélas toujours autant souffrir et le sympathique vétéran (52 ans), triomphateur ici en 2001 avec "Tinka's Boy", a jeté l'éponge: son retour est prévu à La Baule, le 8 mai. Il y a toutefois un troisième Suisse sur la piste, en la personne de Rolf Lüdi, promu constructeur en chef. Le Soleurois, qui rejoint ainsi Paul Weier (Genève '96), mérite cet honneur.
40 cavaliers de 19 pays seront en lice ce jeudi soir 24 avril dans la chasse. Parmi les favoris, les Allemands Meredith Michaels Beerbaum ("Shutterfly"), Ludger Beerbaum ("All Inclusive FRH") et Marcus Ehning ("Sandro Boy"), l'Irlandaise Jessica Kürten (Castle Forbes Libertina"), les Hollandais Albert Zoer ("Oki Doki") et Gerco Schroeder ("Milano Eurocommerce"), le Britannique Michael Whitaker ("Portofino Suncal"), le Suédois Bengtsson ("Ninja La Silla")... et les deux Suisses. En outsiders, la Française Eugénie Angot ("Ilostra Dark")et l'Espagnol Latham ("Guarana Champeix"), 3e du circuit et entraîné par Philippe Guerdat. Les Nord-Américains, si brillants dans les années '80, se passent de certains chevaux olympiques et paraissent moins tranchants, même si Lauren Hough ou Kent Farrington peuvent se placer, mais l'époque où ces finales étaient de vrais matches Europe-USA est révolue.
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!