Le Cavalier Romand
27.04.2008

Göteborg: la Coupe du monde Rolex pour Meredith. Beat Mändli 4e ex., Steve Guerdat 7e.

© : Kit Houghton
A Göteborg, devant 12'000 spectateurs épatés par le niveau du sport présenté (sur des parcours d'une très grande difficulté) et subjugués par l'aisance du couple vainqueur, Meredith Michaels-Beerbaum et "Shutterfly" ont ajouté une nouvelle couronne à leur fabuleux palmarès. Les autres favoris ont dû se contenter des accessits, puisque les deux autres marches du podium (virtuel!) vont à deux parfaits outsiders, l'Américain Rich Fellers et l'Allemand H. H. Engemann. Beat Mändli, 4e ex. , et Steve Guerdat, 7e, ont échoué tout près de ce podium qui leur avait tendu ses bras l'an passé à Las Vegas.

" C'est fabuleux de gagner cette finale deux fois et de surcroît c'est désormais Rolex qui en est le sponsor (ndlr: on sait que la championne est  une ambassadrice de la marque). "Shutterfly" a été exceptionnel, il n'a pas fait une faute depuis jeudi. Il y avait beaucoup de pression et les parcours étaient terriblement difficiles, mais bien conçus. On est vite ridicule lorsque l'on fait des fautes, alors je dois savourer ces performances", a avoué Meredith Michaels Beerbaum après son triomphe.

Ce 27 avril, le génial  "Shutterfly" (15 ans) et Meredith Michaels Beerbaum (38 ans) ont réussi le seul double sans-faute du jour. A noter que le Belge Patrick McEntee, 12e au final, a pris la 2e place du jour avec son très puissant "Ever Mury Marais Z".
Jessica Kürten savait qu'en cas de victoire ici, elle aurait pu à son tour devenir No 1 mondiale (comme Meredith!), mais la pression était trop grande et l'Irlandaise a craqué: trois fautes et le 4e rang final. Elle a avoué qu'elle était nerveuse. Cela a permis à l'Américain Richard Fellers, un prof d'équitation de 48 ans fin et intelligent, de sauter sur la 2e place avec son agile petit étalon "Flexible" (par "Cruising"), deux fois arrêté pour fractures (l'épaule il y a 18 mois) et à l'Allemand Engemann (48 ans également), 3e avec le westphalien "Aboyeur W" (14 ans) de compléter ce surprenant trio de tête. Les subtiles tracés du Suisse Rolf Lüdi ont provoqué bien des fautes et rebondissements.
Le tenant du titre, le Suisse Beat Mändli s'en voulait, bien sûr, de ses deux fautes et son beau sans-faute du second tour ne put que raviver ses regrets. Partager la 4e place avec Jessica Kürten ("Libertina")  et Ludger Beerbaum ("All Inclusive"), deux as (excusez du peu!), est déjà un honneur.
Steve Guerdat, 6e là à cause d'une faute sur l'ultime vertical et 7e au final, termine à moins d'une barre de ce trio. Avec un cheval, "Trésor", qui n'est pas son premier et n'a pas la même pointure. Les Suisses prouvent une fois de plus leur immense talent.
Michael Whitaker, 9e avec "Portofino", et le Suédois Bengtsson, 10e avec "Ninja la Silla" tiennent leur rang aussi, contrairement à Albert Zoer, à la dérive avec "Oki Doki", qui semblait marcher sur des oeufs, à Gerco Schroeder, Margie Engle et d'autres encore...
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!