Le Cavalier Romand
05.05.2007

Grégoire Oberson ne montera plus "Oleandre", vendu à la Princesse Latifa Al Maktoum

5e du GP Coupe du monde Rolex en décembre à Palexpo, "Oleandre" (photo), le crack du Genevois Grégoire Oberson, a été acheté par la Princesse Latifa Al Maktoum. Ce cheval-là devait lui entr'ouvrir les portes des Européens et même être son sésame olympique, mais, depuis ce vendredi 4 mai, "Oleandre" n'est plus à lui et Grégoire Oberson se retrouve à la case départ. Ce jeune cheval belge de 9 ans a en effet été vendu par son propriétaire, le Genevois Jean Lanoir.
Tout cela s'est fait avec le plein accord du cavalier genevois installé à Bruxelles: "il y a des offres qu'un propriétaire ne peut pas refuser, le contraire serait ridicule, et comme Jean (Lanoir) a l'intention d'acquérir un ou deux jeunes chevaux, pour assurer l'avenir, c'est même raisonnable", précise Grégoire Oberson. Le Genevois est quand même parti pour Fontainebleau, où se déroule un CSI**, sorte de préparation en vue du GP de France de la semaine prochaine. "Je ne serai évidemment pas à La Baule, ma place sera donnée à un autre Suisse (ndlr: Theo Muff), mais je ne voulais pas tourner en rond à la maison, sachant que quelqu'un viendra chercher "Oleandre" durant le week-end. C'est trop dur. Là, je peux me changer les idées, être avec Steve (Guerdat) et c'est beaucoup mieux ainsi. Je lui ai dit "au-revoir jeudi".
"Oleandre" ne partira pas directement pour les Emirats Arabes Unis, mais pour la Normandie, où est souvent basée la Princesse Latifa Al Maktoum, nièce du Scheik régnant de Dubaï Mohammed Al Maktoum (mari de la Princesse Haya, Présidente de la Fédération Equestre Internationale). Membre de l'équipe médaillée de bronze aux Jeux Asiatiques de Doha '06, la Princesse "Sheikha" Latifa espère participer aux JO '08. Avec "Oleandre" ou "Kalaska de Semilly"? trop tôt pour le dire.
Quant à Grégoire Oberson, il devra une fois encore tout rebâtir. "Ma bonne "Gazelle  de Beauval" me permet de rester dans le bain, de faire quelques CSI, et je devrais pouvoir l'épauler avec "Edesa Divine", qui a 16 ans mais n'en a pas trop fait. Et je vais préparer des jeunes. J''ai déjà "Wieske", que me confie Monique Cazzaniga". Et le double finaliste de Coupe du monde ('95 et '96) d'ajouter, mi-fataliste, mi-optimiste: "j'ai 43 ans, dans ce sport, ce n'est pas vieux. On verra!".
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!