Le Cavalier Romand
22.08.2006

JEM-endurance: les Suisses en argent, un exploit!

Jouant l'équipe à fond, misant sur la régularité et le calme, opérant une course tactique parfaite, les cavaliers suisses ont décroché l'argent en endurance, derrière des Français intouchables et face à 42 nations, dont 33 équipes complètes. ça s'arrose et il a du reste plu des cordes sur la fin de ce long parcours de 160 km, assez vallonné (les collines belges et hollandaises sont redoutables, on ne le savait pas!), assez boueux par endroits, et éprouvant.
La Suisse obtient là son plus beau résultat sur le plan mondial
 

Ces Jeux Equestres Mondiaux n'auraient pas pu mieux commencer pour la délégation suisse, qui n'osait trop rêver d'une médaille en endurance. Cette équipe-là avait certes déjà décroché le bronze aux Européens '05 et d'autres avant eux avaient arraché du bronze aux Mondiaux ('96 aux Etats-Unis) ou aux Européens, mais face à une concurrence nettement moindre.
 
Mais la course ne se déroule jamais comme prévu, surtout sur 160 km, et seule la France aura cette fois tenu son rang - ou la route - , avec de l'or par équipe, de l'argent pour la Provençale Virginie Atger (21 ans-et-demi), et du bronze pour Elodie Le Labourier (24 ans).
Ces deux minces et blondes jeunettes n'ont été battues que par le surprenant et flamboyant Espagnol Miguel Vila Ubach (32 ans), déjà champion d'Europe en '99 et qui a un phénomène en "Carmen Baucells", un Shagyar Arabian de 8 ans. "J'ai commencé tout tranquillement, mais j'ai eu la bonne idée de suivre les petites Françaises et je savais que je pourrai allumer ma fusée en fin de course". Bien vu!

Urs Wenger, 12e avec "Zialka"(photo), aurait pu rééditer sa "perf" des Européens '05 (4e), mais il a joué l'équipe à fond. Aucun risque sur la dernière boucle, sa bonne petite "Zialka" ayant eu du mal à se réhydrater après son gros effort de l'après-midi (19 km/h sur la 5e boucle). Finement joué, car, derrière, Anna-Lena Wagner (18 ans), 21e, sa soeur aînée Nora (19 ans), 22e, et Nora Wagner, 23e, qui s'entraînent ensemble toute l'année, ne se lachèrent jamais d'un sabot.

"Un succès d'équipe, de tout le staff, grâce à eux, nos chevaux étaient en grande condition", a insisté Hansjörg Bendiner. Ancien champion lui-même (bronze individuel aux Européens '03), le chef de l'équipe suisse est "un fin stratège" aussi, comme l'a souligné Charles Barrelet, le chef de la délégation. Avec une équipe en plein devenir, Bendiner a peut-être encore de belles années en perspective.

Aix-la-Chapelle : Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!