Le Cavalier Romand
27.08.2004

JO Athènes: O´Connor saute sur l´or, Christina 14e



Ce vendredi soir 27 août, triomphe-surprise de l´Irlandais Cian O´Connor (24 ans-et-demi), devant Rodrigo Pessoa et le malheureux Chris Kappler, 3e mais sans cheval à la remise des prix: Royal Kaliber blessé!

Des surprises, les JO en réservent beaucoup en saut, surtout depuis les sacres de Kirchhoff en ´96 et de Dubbeldam en 2000, où un Séoudien posait à ses côtés sur le podium... Le triomphe de Cian O´Connor est tout aussi surprenant, sinon plus, et il donne un sacré coup de jeune à une discipline réputée convenir aux cavaliers les plus expérimentés, "quadras" en tête. Well done! Le voilà dans le Guinness book!
A un autre niveau, ce qui s´est passé ici dans le camp suisse consacre aussi la nouvelle vague. Avec Christina Liebherr, Fabio Crotta et Steve Guerdat, la Suissse a son avenir devant elle. Et Christina a été épatante dans cette finale. Cian O´Connor et Christina Liebherr ont le même âge, 25 ans. L´or d´Athènes est sa première médaille chez les "grands". Et le premier sacre irlandais de l´histoire. Son puissant holsteiner de 13 ans Waterford Crystal (par Landgraf), déniché en Allemagne voici quatre ans, a des moyens à revendre. Si ce cheval porte ce nom, c´est parce qu´il est propriété de Sir Anthony O´Ryan, propriétaire de la firme en question (pas de pub aux JO?) et d´un grand groupe de presse (The Irish Independant). "On nous a offerts des fortunes pour l´acquérir, mais, là je crois que je vais pouvoir le garder, voire même en recevoir un autre!", a lancé le jeune héros. C´est que ce mécène providentiel n´est autre que son propre parrain!

Deux fautes l´après-midi, deux le soir, vu l´extrême difficulté des parcours proposés par l´Allemand Olaf Petersen, la performance de Christina Liebherr est positive. La Bulloise ne s´est jamais départie de son calme, de son sang-froid. 14e, elle devance, et nettement, des "monuments comme Beerbaum, 16e ex., Becker, 19e, ou la malheureuse Jessica Kürten, qui a craqué. Comme Skelton, l´autre sans faute de la première manche, 11e.

Une des plus grosses contre-performances est hélas l´abandon de Markus Fuchs, après un début de parcours catastrophique. Comme si l´ex No 1 mondial et grand favori après son triomphe d´Aix-la-Chapelle était tétanisé, impuissant. Un tel champion ne mérite pas ça, mais beaucoup d´autres étaient méconnaissables hier. Fabio Crotta (36e avec quatre fautes) aurait aussi pu mieux faire, mais cela n´efface pas ses bons JO. Et puis, c´est le sport!

Magnifique remontée de Rodrigo Pessoa. L´argent récompense justement son grand talent. Deux fois récompensé par équipe aux JO, mais bredouille en individuel, le fin Brésilien efface ainsi sa cruelle désillusion de Sydney (élimination de "Baloubet" pour trois refus). Comme quoi hier, deux fautes au premier tour n´étaient pas rédibitoires! En entrant en piste pour le barrage pour l´argent et le bronze, Pessoa Jr s´était signé, il avait ensuite déroulé un parcours de rêve, mais sans éviter une faute sur l´ultime obstacle.
Son duel avec Chris Kappler, hélas, tourna court. L´Américain fut en effet arrêté net dans sa conquête pour l´argent par l´accident malheureux -claquage de l´antérieur gauche- survenu à "Royal Kaliber". N´est-ce pas le troisième cheval blessé (claquage du tendon) et sorti en van depuis mardi? Et tandis que son rival, entouré par une joyeuse cohorte, essuyait des larmes de joie, l´Américain pleurait. Et c´est seul aussi qu´il fit le tour d´honneur. A pied... Dur, dur.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!