Le Cavalier Romand
05.10.2010

Jeux mondiaux au Kentucky: en saut, les Américains partent très fort, avec Deslauriers et Ward en tête devant le Hongrois Szasz...ationnel (!). Les Suisses sont loin, mais la route est encore longue. En para, Céline van Till a bien commencé.

Que de surprises dans la chasse, 1ère manche du saut, ce lundi! Si le doublé des Américains Mario Deslauriers (Urico/photo) et McLain Ward (Sapphire) est tout sauf une surprise, une grande démonstration de classe à cheval et de force mentale aussi, derrière, on a vu beaucoup de choses étonnantes. Parmi les bonnes surprises, l'incroyable 3e rang du Hongrois Sandor Szasz (39 ans), basé en Bavière depuis belle lurette et entraîneur de son équipe, montant un étalon de la première génération des Goldfever, la 4e place du Vénézuélien Pablo Barrios, il est vrai épatant sur le circuit américain, la 5e du Séoudien Khaled Al Eid, le médaillé des JO de Sydney, qui fait un grand retour, des sans-faute de concurrents du Chili ou d'ailleurs, et, à l'inverse, des déconfitures chez certains grands favoris.
La faute aux nerfs, sans doute, et aussi aux subtilités d'un tracé pas si haut mais qui a montré tout plein de lacunes, ainsi chez la grande et puissante Valentina, qui a du mal à tourner et a fait trois fautes avec le tenant du titre mondial Jos Lansink. Avec Silvana de Hus, préférée à Kraque Boom, Kevin Staut, champion d'Europe et no 1 mondial actuel, a fait une grosse faute sur l'oxer 11 et un trop gros saut sur le bidet 12, ce qui a compliqué son abord du double final: refus, volte et perte de temps (même en reprenant la combinaison au plus court en 2 finales): 70e!
Denis Linch a fait une grosse faute avec Lantinus, qui s'est écrasé sur le mur, Marcus Ehning a trébuché sur le no 5 et il est en plus de 80 secondes, à plus d'une faute des leaders américains, tout comme Rolf G. Bengtsson, 35e, et tant d'autres...
Moins cool que d'hab aussi, Laura Kraut et Lauren Hough ont fait deux fautes chacune, mais les Etats-Unis sont tout de même en tête, devant l'Allemagne, la France (où Guillon et Delaveau ont fait mieux que le couple Pénélope Leprévost-Kevin Staut, là aussi surprise) et les Pays-Bas.
Deux fautes aussi pour Pius Schwizer et Steve Guerdat, 31e et 32e au provisoire! Schwizer a mis un peu trop de pression à l'abord du double de barrières naturelles et Carlina a fait l'entrée, ainsi que le dernier oxer Rolex. "On m'avait dit, fais attention, il y a l'éclairage, les chevaux regardent beaucoup, j'ai trop poussé". Steve Guerdat estimait aussi ne pas avoir monté la rivière au mieux et Trésor a aussi touché l'oxer final, bien abordé, mais difficile pour lui. Les deux leaders helvétiques ont limité les dégâts en signant de très bons chrono et ils restent au contact des meilleurs. Tout n'est pas perdu...
Tout n'est pas perdu...
Les carottes ne sont pas tout à fait cuites par équipe non plus, mais... presque! La Suisse est 13e (sur 27 équipes) et à trois barres des Etats-Unis (5,69), c'est beaucoup (trop), mais à moins de deux barres de la France, 3e, de la Hollande, 4e, du Canada, 5e, à une barre de l'Espagne, 6e.
 Niklaus Schurtenberger  et son bon Cantus ont aussi fait deux barres mais avec un chrono assez moyen, qui les met au 73e rang (sur 121, de 42 nations). Et le Bernois de regretter d'avoir fait une foulée de moins pour aborder les nos 8 et 13, ses deux barres.
Une péripétie en comparaison de ce qui allait survenir ensuite, avec la débâcle de Daniel Etter et Peu à Peu: cinq fautes et le 103e rang! Une hésitation déjà sur le no 3, les pieds dans l'eau et une fin de parcours en vrille. Le cavalier parut un brin fébrile et le cheval plat, mais de là à expliquer un tel résultat... "Au paddock, j'avais un bon sentiment, le cheval sautait très fort (ndlr: Thomas Fuchs le confirmera). J'aurais peut-être dû l'empoigner un peu plus, je ne sais pas". Vrai aussi que toute leur saison fut en demi-teintes.
Samedi, Peu à Peu s'était coincé un nerf du dos à l'issue de sa détente. "Il était gêné, mais dimanche, il a bien sauté dans la warm-up, je l'ai ensuite examiné en long et en large, je lui ai fait des flexions et il trottait bien", précise le vétérinaire de l'équipe, le Dr Christian Struchen.
Aux Européens de Windsor aussi, Daniel Etter avait raté sa chasse avant de se racheter superbement le lendemain, on peut donc espérer un sursaut de sa part. Et à San Patrignano, aux Européens '05, la Suisse était revenue de nulle part, mais là franchement, on voit mal comment combler l'écart...

Para-équestre: Celine van Till réussit le premier test
L'épreuve "para-équestre" de ce lundi ne comptait pas pour les médailles, c'était plus une mise en route, mais la Genevoise Celine van Till (19 ans) et sa bonne Tin Tin B ont réussi une très bonne reprise (68%) qui leur a permis de dominer leur groupe (Grade III) et d'aborder la suite avec confiance. Celine et Sabrina Laubscher (21 ans), qui de son côté a réclté 66%, ont trois programmes à présenter ici.
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!