Le Cavalier Romand
06.01.2011

Kevin Staut reste au sommet des Rolex Rankings de janvier. Pius Schwizer 5e, Steve Guerdat 10e. Jessica Kürten, 11e, profite de sa victoire Coupe du monde de Malines. Arthur da Silva et Faye Schoch classés dans d'autres épreuves. W. Ulrich 4e en attelage.

Fort de sa belle victoire dans le GP Coupe du monde Rolex FEI de Genève (sa première dans un Grand Prix 5 étoiles, les Championnats d'Europe 2009 étant à part), Kevin Staut (photo) a encore conforté sa première place aux Rolex Rankings de janvier 2011: le Français commence donc la Nouvelle Année tout au sommet, une place atteinte en août 2010. Le Canadien Eric Lamaze, 2e à Genève, est 2e aussi au général. Le champion olympique était aussi 3e de la finale Top 10 Rolex IJRC, mais celle-ci ne compte pas pour le classement mondial, l'IJRC voulant éviter de favoriser les dix meilleurs pour l'année suivante: dur, mais assez logique! Sinon, Lamaze taquinerait Staut en tête et l'Irlandais Denis Lynch, 9e, comme le Suisse Steve Guerdat, lauréat de cette finale et 10e au classement de janvier, seraient évidemment mieux placés. Marcus Ehning garde la 3e place, tandis que le Suédois Rolf G. Bengtsson souffle la 4e au Suisse Pius Schwizer, désormais 5e. L'Irlandais Billy Twomey, excellent à Paris et à Londres, grimpe au 7e rang et sa compatriote Jessica Kürten, 11e (+3), fait une des meilleures opérations du mois aussi, grâce à sa victoire dans la manche de la Rolex FEI World Cup de Malines. Idem pour Simon Delestre, brillant à Paris et à l'Olympia, qui grimpe de la 17e à la 13e place. En revanche, son élégante compatriote Pénélope Leprévost redescend au 14e rang (-4) et Ludger Beerbaum au 17e rang (-4 aussi).
Du côté suisse, le no 3 est Werner Muff, mais il n'est que 39e au classement (comme en décembre), le no 4, Arthur G. da Silva, 86e (+5). Suivent Beat Mändli, 89e (-8), Martin Fuchs, 132e (-10), Jane Richard, 133e ex. (+5), qui précède Marie Pellegrin Etter 136e (Romain Duguet, autre apparenté, est 294e (+11). Bonne progression du vétéran bâlois Hansueli Sprunger, 142e (+53), qui profite de sa bonne tournée ibérique et devance ainsi sa fille Janika, 144e (+41) d'une courte tête. Suivent Clarissa Crotta, 147e (-15), Niklaus Schurtenberger, 166e (-17), Daniel Etter, 183e, Philipp Züger, 190e (+2),  (+16), Nadja Steiner, 193e (-1), Simone Wettstein, 202e (+24) et son prof Theo Muff, qui n'est que 204e (+24) et Christina Liebherr, 245e (+16), qui revient gentiment sur le devant de la scène. Seule Nadine Traber, 271e, figure encore parmi les 300 premiers.

Malines: une femme devant les trois Belges!
A Malines, l'étape Coupe du monde Rolex FEI de saut, qui attirait un plateau assez inégal durant les fêtes (c'est assez logique...), a vu un barrage à quatre, entre une Irlandaise, Jessica Kürten, et trois messieurs, tous belges. Avantage à la dame, toujours aussi combative et rapide, en tête à mi-barrage très audacieuse à l'abord du double avec Castle Forbes Myrtille Paulois. Grégory Wathelet était bon 2e avec Sea Coast Cortes, Jos Lansink, fautif sur le dernier mais plus rapide, 3e avec le prometteur gris Casper van Spielveld, Niels Bruynseels 4e avec une autre grise, Nasa. Un point de temps privait Simon Delestre, 5e, du barrage. Le Colombien René Lopez était 13e avec Noblesse des Tess, la jument es Darier. Comme Janika Sprunger n'était pas engagée, il n'y avait qu'un Suisse en lice. Parcours à 24 pts à oublier pour Arthur Gustavo da Silva, 38e de son 1er GP Coupe du monde avec La Toya III: dur, dur! L'ex-Brésilien s'est un peu consolé le soir même avec la 3e place de l'ultime épreuve avec Amor, double sans faute. Seules Edwina Alexander 1ère avec Mel d'Argences, et Jessica Kürten (encore elle!), 2e avec Cosma, étaient plus rapides. Janika Sprunger était alors 7e avec son 9 ans JL's Komparse. Dans l'autre GP, gagné par Leon Thijssen et Tyson, Janika Sprunger était 8e avec Uptown Boy (une faute au barrage), Arthur G. da Silva 10e avec La Toya III (idem). Lors du CSI**, Faye Schoch a pris une jolie 2e place avec Lavande de l'Isle et la Fribourgeoise, basée pour quelques mois en Hollande, était aussi 8e d'une épreuve pour - 25 ans avec Tobias van G. (7 ans).
En dressage, Edward Gal, qui est soit dit en passant toujours en tête du classement mondial de dressage en janvier avec Totilas (!), a dominé la Kür Coupe du monde avec la délicate et sensible Sisther de Jeu (par Gribaldi elle aussi), avec 78,450%. Hans-Peter Minderhoud, le compagnon de vie de Gal, était 2e du GP et de la Kür CM avec Exquis Nadine, l'Allemande Helen Langehanenberg 3e du GP et 4e de la Kür avec Damon Hill. Dans la Kür, c'est Ulla Salzgeber qui prenait le 3e rang avec Wakana.
En attelage à 4, l'Australien Boyd Exell a dû s'incliner dans l'épreuve Coupe du monde devant la fougue et la précision du Néerlandais Koos de Ronde, victorieux à Malines pour la 3e année consécutive. Le Hongrois Dobrovitz était 3e, le Suisse Werner Ulrich 4e. Le Bernois, victorieux à Budapest, a manqué la 2e manche d'un rien, mais il assure dores et déjà sa place en finale de Leipzig (5e au général), quel que soit son résultat à Bordeaux. Victorieux de la pré-qual, le Néerlandais Ijsbrand Chardon a ensuite joué de malchance dans la Coupe du monde: 8e.
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!