Le Cavalier Romand
14.02.2006

Kolly sans chevaux

Pierre Kolly  perd ses chevaux.


Vainqueur du GP d’Espagne ’05 à Gijon et membre du cadre « Super-Ligue » pour 2006, Pierre Kolly peut hélas revoir ses objectifs à la baisse. Le cavalier fribourgeois (29 ans) ne peut en effet plus compter sur les sept chevaux que lui confiait Moïra Forbes. La mécène irlandaise a mis un terme au contrat qui la liait avec lui. Motif invoqué : « manque de résultats ». « J’ai monté pour la dernière fois « JP Dark » et les autres ce matin, je dois encore prendre ma selle et quelques affaires, mais c’est fini », nous confiait le lundi 13 février le fin styliste basé à Begnins. Et d’ajouter : « je suis donc à la recherche de quelques boxes entre La Côte et Genève ». Après trois ans et demi de collaboration avec Moïra Forbes, qui lui a permis de gravir tous les échelons à une vitesse exceptionnelle, Pierre Kolly veut surtout retenir les aspects positifs de cette expérience. Il regrette simplement que la collaboration avec Pierre Badoux, qui avait fait de lui un cavalier de haut niveau, se soit interrompue fin 2004 et qu’il ait été un peu trop livré à lui-même depuis. « A ce niveau-là, on a besoin de management ». La sœur de Moïra Forbes, Georgina, soutient Jessica Kürten et la championne irlandaise, actuellement au firmament, a parfois entraîné Kolly. Récupérera-t-elle l’un ou l’autre cheval ? Pour l’heure, rien ne semble décidé. Le fait que le Romand ait renoncé de lui-même au CSI de Zürich a semble-t-il déplu, mais Pierre Kolly estimait que, sans ses chevaux de tête, « Galopin du Biolay » et « Domani », tous deux blessés et attendus pour mai seulement en parcours, il n’avait pas grand chose à y faire. Bon vent à ce cavalier doué, travailleur et sain !

La Fédération contrariée…

Réunions de crise hier à Berne, le Président de la Fédération Suisse des Sports Equestres, le Dr Urs Oberholzer, avait convoqué les dirigeants du saut d’obstacles suite aux changements un peu intempestifs survenus à la tête du mouvement junior. « Rolf Hegner ne faisait pas l’unanimité, mais je ne suis pas content du tout de la façon dont tout cela a été géré. On a répété les mêmes erreurs qu’il y a trois ans (ndlr : à l’encontre de Philippe Guerdat). Nous allons redéfinir les responsabilités au sein des commissions ». MM. Rohner et Maeder, les deux dirigeants thurgoviens du saut, en ont pris pour leur grade. Heidi Hauri-Robbiani, la médaillée des J. O. de L. A., sera-t-elle rappelée ? Et Heiner Fischer, l’estimé chef de piste ? « La Fondation pour l’encouragement des juniors talentueux dans les sports équestres » le demande haut et fort. Reste à savoir si les intéressés travailleraient avec Willi Melliger et Albert Lischer, les nouveaux responsables désignés…

ET AUSSI…

• Au CSI-W de Vigo (Esp), les Suisses ont raté le coche dans le GP Coupe du monde. Une faute pour Markus Fuchs, 18e avec « Granie », deux pour Pius Schwizer, 24e avec « Unique X CH ». Frühmann a encore gagné avec « The Sixth Sense » ! Fuchs s’est, en revanche, classé trois fois avec « Sylver II », 2e le samedi.

• Au CSI* de San Lazzaro, près de Bologne, Walter Gabathuler a gagné une épreuve avec le S. F. « Falco des Sources » et il s’est aussi classé 4e du Grand Prix.

• « Hooligan de Rosyl », l’étalon de 11 ans vainqueur du GP de Madrid ’05, a été vendu à Jan Tops. Jacques Dubaille, son propriétaire, en garde certes une moitié, mais Bruno Broucqsault perd tout. Le crack sera-t-il revendu ou Edwina Alexander le montera-t-elle?

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!