Le Cavalier Romand
24.02.2000

L´un des plus grands cavaliers allemands de l´aprè

L´un des plus grands cavaliers allemands de l´après-guerre, Fritz Thiedemann, nous a quittés début janvier, après une courte maladie (pulmonaire). Il avait 81 ans. Avec son non moins légendaire Meteor, il connut près de dix ans de gloire. De retour du front russe, en 1945, ce cadet d´une famille de neuf enfants fut engagé comme écuyer à Elmshorn, le centre de l´élevage holsteiner. Thiedemann devint champion d´Europe en 1958 et champion olympique par équipe en 1956 (Stockholm) et 60 (Rome). Il fut aussi capable de décrocher le bronze dans deux disciplines différentes aux J. O. d´Helsinki 52, en saut individuel avec Meteor et en dressage par équipe avec Chronist: un fait unique dans les annales! Il s´adjugea aussi le célèbre Derby d´Hambourg à cinq reprises.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!