Le Cavalier Romand
04.05.2002

LES ALLEMANDS CONNAISSAIENT-ILS LE PARCOURS?

Polémique ici à Leipzig, où Frank Rothenberger, le chef de piste- allemand- de cette finale de Coupe du monde, a été accusé d´avoir favorisé les cavaliers allemands en acceptant un entraînement "privé" la semaine précédant l´´evénement, dans le grand manège d´Aix-la-Chapelle. On y aurait enchaîiné des lignes et des difficultés prévues à Leipzig. Info ou intox? Les cavaliers ont reconnu les faits, mais insisté sur le fait qu´il ne s´agissait que de faire sauter les chevaux, en manque de CSI ces dernières semaines. "On fait tout un fromage d´un non-événement, c´est ridicule. On nous a déjà accusé de cela avant Séoul, où Olaf Petersen construisait les parcours, ca recommence", a dit en riant Ludger Beerbaum à la conférence de Presse après sa victoire, ce vendredi. Reste que la Fédération Equestre Internationale a jugé l´affaire suffisamment sérieuse pour réunir en vitesse son Secrétaire Général Bo Helander, son responsable Saut, John Roche, le Président de la Commission de saut d´obstacles, Olaf Petersen, et lle Directeur de la Coupe du monde, Max E. Ammann. Et pour décider le changement total des tracés des deux épreuves de Finale du vendredi et du dimanche. "L´équité sportive est ainsi garantie", a souligné Max Ammann.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!