Le Cavalier Romand
04.10.2008

La FEI a rendu son verdict: Rodrigo Pessoa est "à pied" jusqu'au 10 janvier prochain

Quatre mois-et-demi de suspension et une amende de 2'000 fr., voilà la sanction décidée vendredi soir, le 3 octobre, à l'encontre du Brésilien Rodrigo Pessoa, reconnu coupable d'avoir monté un cheval, "Rufus" (photo), positif à la Nonivamide, aux JO de Hongkong. Le champion olympique 2004 est donc à pied jusqu'au 10 janvier (il l'est depuis la fin du mois d'août), il manquera notamment comme cavalier son concours de Bruxelles, du 27 au 30 novembre, et celui de Genève (11 au 14 décembre).
Le Tribunal de la Fédération Equestre Internationale (FEI) a rappelé que tout cavalier était responsable de son cheval et que ce dérivé de la capsaïcine était "un médicament de classe A plutôt que du dopage, (...), qu'il pouvait servir à de l'hypersensibilisation des jambes mais aussi pour des raisons thérapeutiques légitimes". Il a tenu compte du fait que "cette substance est détectable depuis peu, d'une volonté d'arriver à un jugement rapide ainsi que du palmarès et de la réputation du cavalier". On sait que le Brésilien a insisté sur le taux infime du médicament trouvé et sur le fait que son cheval était en contact avec un groom et un autre cheval (celui, blessé, de "Doda" de Miranda Neto) alors en traitement médical. Le jugement est du reste contrasté, certains le trouveront sévère, d'autres clément... Rappelons enfin que Rodrigo Pessoa a trente jours pour recourir auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).
Alban Poudret
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!