Le Cavalier Romand
12.02.2001

La Suisse a de la réserveCe CSI de Zurich n´a

La Suisse a de la réserve Ce CSI de Zurich n´a pas seulement offert du grand sport au public, mais encore de réelles satisfactions, et de vraies raisons d´espérer, aux cavaliers suisses. Timides les premiers jours, ceux-ci sont montés en puissance, pour finir en beauté dans l´European Classic. Béat Mändli, troisième, est à nouveau passé un rien à côté d´un exploit. N´avait-il pas déjà laissé filer la victoire dans le Master (il était 6e) à cause d´une faute sur le dernier du barrage? Urs Fäh, cinquième, n´a été pénalisé que pour du temps avec l´excellent "Garry. Paul Freimüller, huitième, s´est aussi montré à la hauteur avec "Himmerdor". La preuve que ces deux-là peuvent très bien pallier l´absence de l´un ou l´autre, peut-être même dans un championnat. Même sans Markus Fuchs (son "Tinka´s-Boy" a été fêté ici comme Cheval de l´année 2000, mais n´a pas sauté) et Lesley McNaught, perturbée par une polémique disproportionnée (on espère la revoir dans l´équipe-voir l’article à son sujet), la Suisse a tenu son rang. Et sans "Calvaro V", devrait-on ajouter, car le géant gris ne fut que l´ombre de lui-même le dimanche: trois fautes! Il avait en revanche bien sauté les autres jours (8e et 10e). Petite consolation, Melliger et Fuchs ont aussi gagné le relais Ericsson. Et Mändli était classé à la fois 2e avec Lord Z et 3e avec Domina III. Daniel Etter, brillant 2e de la chasse avec Henzo, s’est classé dans toutes les grosses épreuves avec Waldo. On soulignera que les 17 Helvètes présents ici se sont tous distingués au moins une fois. Ainsi Maryline Vorpe s´était-elle encore classée troisième du knock-out, le samedi soir, avec Cosmon. Elle avait déjà pris la 11e place du Prix Liebherr, une « grosse », et la 13e de la Progressive avec Moritz. Christophe Barbeau, 5e du knock-out, 9e d’une épreuve à barrage et 16e de la chasse avec Corlay de Labarde, a aussi fait de bons (gros) tours avec Laconda II, la jument de Christine Pittet. « C’était très bien de mettre une fois Corlay dans les petits tours, il avait beaucoup sauté et ça lui a fait du bien au moral » résumait le cavalier de Lossy. Christina Liebherr a bien tourné avec Cainby, 14e le samedi (dommage cette dérobade consécutive à une imprécision avant le double dans le Mövenpick Classic !). Susanne Behring, 8e d’une épreuve au chrono avec Cascavello, a complété le bilan de l’écurie Liebherr. Enfin, Faye Schoch, qui participait au défilé des champions, a gagné un R2-L2 avec Sabra, l’autre revenant à « Monsieur Crin d’Or », Hans Meier.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!