Le Cavalier Romand
20.04.2009

Las Vegas: triplé historique pour les extraterrestres Meredith et "Shutterfly"! Christina Liebherr magnifique 4e, Steve Guerdat convaincant 8e, Daniel Etter épatant 10e. AVEC UNE INTERVIEW DE CHRISTINA LIEBHERR

My friends, what fabulous sport it is! Quel degré de difficultés inouï, quelle classe, chez les cavaliers comme chez les chevaux, quel suspens! Et quels infimes écarts à l'arrivée. Que ne faut-il pas faire pour gagner! Tous les meilleurs se sont surpassés et, entre les trois premiers, ce fut une question de trois fois rien. Deux secondes de différence, une dans la chasse et une au barrage le vendredi, voilà tout, pas une seule barre d'écart, pas une seule barre du tout pour Shutterfly ni pour Sapphire. McLain Ward a fait tout ce qu'il pouvait - et il peut beaucoup le brillant styliste US! - mais Meredith Michaels Beerbaum (photo) était sans doute imbattable, inarrêtable: cinq parcours - et quels parcours! - et cinq sans faute.
La No 1 mondiale et son génial bai de 16 ans remportent ainsi, ensemble, "comme un vieux couple très complice", leur 3e Rolex FEI World Cup. Ils rejoignent ainsi Rodrigo Pessoa et Baloubet du Rouet. Hugo Simon avait aussi brandi trois Coupes, mais avec deux chevaux différents (Gladstone et ET).
Albert Zoer et Okidoki ont aussi survolé les 30 terribles efforts de ce dimanche et ils ont donc conservé leur avantage sur Christina Liebherr et LB No Mercy. La Bulloise et son brillant KWPN ont été remarquables de bout en bout, et cela n'a pourtant pas suffi pour un podium. Christina était toutefois ravie, "over the moon" même, car elle l'a dit et d'autres l'ont souligné aussi il s'agissait de vrais parcours de championnats, malgré une arène très petite. Cette 4e place constitue le 2e plus beau résultat individuel de Christina, vice-championne d'Europe en 2005. INTERVIEW CI-DESSOUS.
Steve Guerdat, la classe et la régularité même à cheval, n'est pas passé loin non plus, et Trésor n'a fait qu'une petite barre hier, sur la dernière palanque du premier tour. Ses 4 finales de Coupe du monde se sont toutes conclues dans les huit premiers: 6e, 3e, 7e et 8e: et quand on sait à quoi tient un rang!
Quant à Daniel Etter, 10e exaequo avec Marcus Ehning (excusez du peu!), il a été remarquable pour son premier grand Championnat. Ecarté de façon peu cavalière des JO '08, il tient sa revanche et on aura bien besoin  de lui aux Européens de Windsor. Trois Suisses au départ, les trois dans le Top-10, "it's fabulous", médaille ou pas!
Alban Poudret
L' INTERVIEW DE CHRISTINA LIEBHERR


S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!