Le Cavalier Romand
30.10.2007

Le CSI-W de Genève : J-36 ! Du sport et des chevaux d'exception...

Du 6 au 9 décembre, tous les amateurs de sports équestres se donneront rendez-vous à Geneva Palexpo pour assister à la 47e édition du Concours Hippique International de Genève. Et ils ont de quoi se réjouir ! Le programme sera à nouveau des plus attractifs, avec notamment la tenue de la septième Finale du Top-10 mondial, présentée par Rolex et l’IJRC, réunissant les dix meilleurs cavaliers actuels de la planète. Sans oublier les Coupes du Monde de saut et d’attelage, qui sont les uniques étapes helvétiques de ces circuits. De quoi assurer au public la présence des plus fines cravaches et des meilleurs meneurs quatre jours durant.

Le Concours Hippique International de Genève a pris une place prépondérante dans le calendrier hippique des compétitions indoor. Preuves en sont la tenue, pour la septième année consécutive, de la Finale du Top-10 mondial, présentée par Rolex et l’IJRC, et qui permet aux dix meilleurs cavaliers actuels de se confronter dans une épreuve au niveau des plus relevé. Et aussi le nombre important de demandes de cavaliers pour concourir sur la plus grande piste indoor du monde.
 

 

Le jeudi présente depuis deux ans une affluence en nette augmentation. La Grande Chasse, le Prix En Châtillon, ainsi que les Six-Barres, le Prix Implenia, n’y sont certainement pas étrangers. Avec en première, cette année, la possibilité pour les cavaliers de glaner des points au classement mondial, les Rolex Rankings, dans l’épreuve de Chasse. Sans oublier, en attraction, un quadrille d’attelage présenté par huit meneurs de Suisse romande.

Objectif Coupes du Monde

Genève est l’unique étape helvétique des circuits Coupe du Monde de saut et d’attelage. Et les épreuves pré-qualificatives seront des premiers tests importants. Avec, tout d’abord, le vendredi en début de soirée, le Prix Tribune de Genève, l’épreuve pré-qualificative de la Coupe du Monde d’attelage FEI, dont Genève est la quatrième étape. A la suite, le Grand Prix HSBC Guyerzeller, pré-qualificatif   pour  la  Coupe  du  Monde  Rolex  FEI. La soirée se terminera en apothéose avec l’épreuve de parcours parallèles, l’Hôtel Crowne Plaza Knock-Out, garantissant une ambiance délirante!

Le samedi se divisera en deux. La journée, avec le Prix Clarins, une épreuve de combinaisons comptant elle aussi pour les Rolex Rankings, et la célèbre Chasse sans selle, le Prix Télévision Suisse Romande, mettant au défi les cavaliers internationaux montant à cru face à de jeunes cavaliers à poney. Le soir, programme de gala avec la septième Finale du Top-10 mondial présentée par Rolex et l’International Jumping Riders Club (IJRC). En six éditions, seuls trois cavaliers l’ont remportée, tous à deux reprises. Cette année, deux d'entre eux peuvent rêver de réaliser la passe de trois. Meredith Michaels-Beerbaum ou Ludger Beerbaum y parviendront-ils ou assisterons-nous à l’avènement d’un nouveau lauréat ? Cette épreuve présentant toujours un maximum d’émotions, les organisateurs ont décidé, cette année, de proposer en seconde partie de soirée des démonstrations, dont une épreuve d’attelage alliant vitesse et adresse. L’attraction en première suisse de Lucien Gruss, grand homme de cheval et magicien de la piste aux étoiles, ne pourra malheureusement pas être présentée, Lucien Gruss s’étant blessé en répétition (fracture du bassin). Les organisateurs vont d’ailleurs tout faire pour trouver une autre attraction de haute tenue, en donnant rendez-vous au malheureux Lucien Gruss dans douze mois.

Steve Guerdat et Jalisca Solier de retour
Enfin, le dimanche fera la part belle aux Coupes du Monde. D’abord, celle d’attelage, le Grand Prix Brasserie A. Egger, comptant pour la Coupe du Monde d’attelage FEI. Six meneurs seront au départ, dont les Suisses Werner Ulrich et Daniel Würgler, ainsi que le Français Benjamin Aillaud, deuxième à Genève l’an dernier, alors qu’il avait obtenu une «wild card» des organisateurs. Puis, le Grand Prix Rolex, comptant pour la Coupe du Monde de saut Rolex FEI. Cinquième étape de ce circuit, Genève aura les yeux rivés sur la délégation helvétique et un certain Steve Guerdat, qui avait été le premier cavalier suisse à remporter cette épreuve ici même en 2006 avec Jalisca Solier, de retour à la compétition en ayant déjà marqué des points à Oslo et Helsinki.

Outre les cavaliers internationaux, il est de tradition à Genève d’accueillir, pour certaines épreuves, des cavaliers romands s’étant particulièrement distingués lors de la saison verte. Et c’est ainsi que huit cavaliers genevois, vaudois, fribourgeois, neuchâtelois et jurassien bernois auront l’occasion unique de se confronter aux professionnels internationaux. Et il est vrai qu’après avoir obtenu de haute lutte ce sésame tant convoité, les Romands font souvent preuve de grand mérite. Pour les encourager dans leurs efforts, comme pour applaudir les performances de tous les autres cavaliers engagés, les organisateurs du Concours Hippique International s’attendent ainsi à accueillir un public toujours plus réceptif au programme proposé. Que le spectacle commence !

Comm. de presse 

Réservations
Par internet: www.resaplus.ch ou www.fnac.ch.
Dans les points de vente Resa+ ou FNAC en Suisse et en France voisine.
Par téléphone: 0900 552 333 (CHF 1.-/min.), du lundi au vendredi, de 8h à 19h.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!