Le Cavalier Romand
01.08.1999

Le Centre Equestre National de Berne n´a toujours

Le Centre Equestre National de Berne n´a toujours pas nommé de nouveau directeur. M. Hans Bienz se charge de l´interim. Son nom et celui de M. Ernst Voegeli sont les plus souvent cités mais on dit que des dizaines de candidats se seraient déclarés. Le poste est pourtant à «hauts risques». L´argent manque et tout est suspendu au bon vouloir des autorités, d´une part, de la BEA, de l´autre. Lorsque nous avons croisé M. Bienz à Berne, il ne cachait pas ces difficultés: «on ne peut pas investir actuellement. Il est exclu d´acheter un nouveau cheval, il faut déjà se battre pour avoir assez de paille et de foin. Nous avons dû licencier deux employés au 1er juin, c´est dur». Pourtant, les signes encourageants ne manquent pas non plus, se presse-t-il d´ajouter: «nous avons vendu une quinzaine de chevaux depuis le début de l´année, notamment quatre lors de la présentation-vente de la BEA. Et nous avons eu trois manifestations très appréciées au mois de mai».
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!