Le Cavalier Romand
01.12.1998

Le «grand chelem» conçu par BCM ne plait guère à l

Le «grand chelem» conçu par BCM ne plait guère à la FEI. Dès le départ, celle-ci n´était visiblement pas ravie de cautionner un projet qui lui échappe et qui peut faire de l´ombre à la Coupe du Monde de saut, la reléguant en «2e catégorie». Quant aux organisateurs exclus, ils n´étaient évidemment pas enthousiastes à l´idée de voir 7 CSI-W européens (dont Genève) former une sorte de «super ligue». Le Président du CSI-A d´Amsterdam, Kees de Ruiter, est allé devant les tribunaux, le 6 novembre dernier. «En vingt ans de BCM, c´est la première fois que l´on doit faire face à un procès», confiait, dépité, Eric Brüger, le fils du PDG. Dépité mais résolument offensif: BCM a son avocat (suisse) et veut obtenir gain de cause! C´est elle qui réclame maintenant de l´argent! Elle a aussi décidé d´aller de l´avant: le CSI-W de Berlin était bel et bien une étape du «Grand Slam»! La FEI, elle, après avoir dit oui, du bout des lèvres, au projet de BCM, a fait machine arrière le 5 novembre, à la veille de la réunion de Bruxelles, où étaient convoqués (à leurs frais!) les organisateurs membres d´ALISO (indoors) et d´ALOSO (outdoors). Une conférence de presse eut ensuite lieu à Berlin et le GP Coupe du Monde portait bien la mention de Grand Chelem. Comme si de rien n´était!
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!