Le Cavalier Romand
24.01.2006

Leipzig convient à Frühmann et Ulrich...

Frühmann nous l’a refait !

« Gagner à Genève, devant l’élite mondiale, c’était sensationnel, mais réussir à enchaîner sur une victoire à Leipzig, ça s’est fantastique », avouait lui-même Thomas Frühmann dimanche soir 22 janvier, après sa seconde victoire en Coupe du monde de la saison avec le bien nommé « The Sixth Sense ». « Mon cheval a la classe mondiale et il est encore meilleur sur 160 cm que sur 150 », ajoutait l’Autrichien (55 ans), qui peut désormais rêver de Kuala Lumpur. Et d’un second succès en finale, après ’92… Ludger Beerbaum, 2e avec « Gladdys’S », devançait une cohorte d’Allemands (6 dans les 10). Beat Mändli n’était pas en lice, mais le Suisse garde la tête du classement général. Steve Guerdat, 25e au général, Pius Schwizer, 30e, et Markus Fuchs, 35e, gardent leurs chances, mais les deux derniers ont franchement déçu à Leipzig.



Ulrich partagé…

" Je suis content de me qualifier pour la finale de Göteborg, où je compte bien réussir à consolider ma 3e place en Coupe du monde et égaler ainsi ma performance de l’an dernier , voire plus…», résumait le Bernois Werner Ulrich après la 4e place de son attelage à 4 à Leipzig. Le Suisse peut toutefois aussi regretter de ne pas s’être qualifié pour le barrage. A deux secondes près, il prenait la place de Michael Freund, le futur vainqueur, et pouvait même espérer prendre la tête de la Coupe du monde… A quoi ça tient ? A trois fois rien !



Melliger « coache »

Les cadres de saut étaient réunis hier à Berne et, à cette occasion, les jeunes cavaliers et les juniors ont appris que leur nouveau coach s’appelle… Willi Melliger. Il y avait une grosse vacance depuis le limogeage de Rolf Hegner (qui rappelle celui de Philippe Guerdat, voici trois ans, décidément !), en novembre, et la démission de ses deux adjoints, Heidi Hauri-Robbiani et Heiner Fischer. Albert Lischer va reprendre l’administratif et Melliger le côté technique. Pour les poneys, c’est un trio totalement différent (G. Züger, E. Wettstein et Yves Zbinden) qui prend les rênes.



ET AUSSI…

• Sur la neige de St Moritz, victoire de Paul Freimüller sur « Candino CH » dans le M final, malgré les cousins Röthlisberger. Le Zurichois partait ensuite pour le CSI de Nantes, organisé au stade de la Beaujoire. Contrastes !

Alban Poudret



 

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!