Le Cavalier Romand
25.06.2008

Les chevaux olympiques étaient mardi à Avenches...

Tous les chevaux de saut prévus pour les JO ont passé un ultime check-up le mardi 24 juin à Avenches, au Haras national et à l'IENA. "LB No Mercy", qui a pris du muscle et de la rondeur, "Jalisca Solier" (photo), belle et vive, mais calme, ils ont tous galopé sous l'oeil des vétérinaires. On se serait (presque!) dit aux courses, mais "Nobless M" avait des rênes allemandes... L'examen a semble-t-il été passé par tous: leur santé est bonne, la fièvre peut monter!
Ils sont encore six pour quatre... ou cinq places! Il y avait mardi à Avenches six chevaux de saut "olympiables", mais il n'en restera que cinq dans l'avion pour Hong Kong, le 3 août à Amsterdam, et quatre sur le terrain, à sauter pour une médaille olympique, du 15 au 21 août.
La Commission de sélection de la FSSE se réunissait mardi soir et Swiss Olympic ne communiquera son choix final qu'à la fin du mois de juin (avant le début du CHIO d'Aix-la-Chapelle?), mais on croit savoir que "Peu à Peu", le cheval de Daniel Etter, restera sur la touche. Le Bernois, victorieux à Naples mais décevant à Rotterdam, aurait apporté sa bonne humeur, mais ses résultats ont été un peu moins réguliers.
La vraie question est plutôt de choisir entre "Cantus", le géant gris de Schurtenberger, et "Nobless M", la petite grise de Schwizer, comme quatrième, aux côtés des trois piliers que sont forcément "LB No Mercy" (Christina Liebherr), "Ideo du Thot" (Beat Mändli) et "Jalisca Solier" (Steve Guerdat). Pour autant bien sûr que la santé ne les lâche pas d'ici là. A propos, qui avait écrit: "Cheval, mon cher souci"?
De santé, il a été question ce mardi à Avenches, lors du dernier check-up. Examen médical et pesage à la clinique vétérinaire du Haras national, galop sur la piste en sable de l'IENA (trois boucles de 1350 m., entrecoupées de mesures de fréquence cardiaque), on a regardé les chevaux souffler... Un entraînement rare pour les "sauteurs", mais qui ferait sourire les gens de complet (Tiziana Realini et "Gamour CH" se préparent à part, avec le Dr Burger comme vétérinaire et Peter Hasenböhler comme entraîneur).
" Les conditions à Hong Kong seront extrêmes, 35 degrés et plus de 90% d'humidité, surtout le soir (le saut se courra en nocturne), ça peut être horrible et seuls les chevaux très "fit" pourront prétendre au podium", insiste le Dr Christian Struchen, volontairement alarmiste. Un podium auquel les deux Romands croient "dur comme or".
Le Dr Struchen, qui accompagnera les chevaux lors de la quarantaine à Aix-la-Chapelle, fin juillet, et lors des vols, avec une groom - "on n'a droit qu'à deux places!", s'est entouré de plusieurs spécialistes des cliniques vétérinaires universitaires de Berne et de Zurich et même d'un nutritionniste. Les Allemands se prépareront-ils dans une serre? Mystère! "Ils ne veulent rien dire, je ne crois pas qu'un test violent soit indiqué, mais d'autres équipes n'entreprennent rien du tout et c'est faux aussi", estime le Dr Struchen.
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!