Le Cavalier Romand
05.02.2009

Markus Fuchs tirera sa révérence au soir du CSIO de St Gall. Une belle et longue page se tourne.

Triomphateur de la Coupe du monde 2001 et à trois autres reprises sur le podium de cette finale-là, vice-champion olympique par équipe, plusieurs fois No 1 mondial, six fois champion de Suisse, vainqueur de GP comme Aix-la-Chapelle, Rome, Paris, Göteborg, Zurich, Dublin, Lyon ou Bordeaux, multi-médaillé européen et mondial par équipe et cavalier suisse le plus capé de l'histoire avec 142 sélections en Coupes des Nations, Markus Fuchs tirera sa révérence au soir du CSIO de St-Gall, le 6 (chasse) ou le 7 (GP) juin prochain. Peu avant de fêter son 54e anniversaire. Plus que ses propres soucis de santé (adducteurs, dos), ce sont d'abord les problèmes survenus à ses chevaux qui ont eu raison de sa légendaire fougue. "Nirmette", qu'il espérait remonter en mars à Arezzo (Toscana Tour), tout comme "Royal Charmer" ou encore "Sylver II" ne reviendront plus en compétition. "Et comme "Granie" a 17 ans, je ne me voyais pas lutter au plus haut niveau avec la seule "La Toya", je ne veux pas courir derrière les autres", nous a confié ce merveilleux battant, qui manquera beaucoup au sport et à la Suisse.
A. P.
D'autres infos figureront demain sur notre site et vous aurez droit à une interview et à un long hommage dans le prochain numéro du "Cavalier Romand".

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!