Le Cavalier Romand
28.11.2006

Michel d'Arcis a été "démissionné"

"Les formes n'ont pas été respectées du tout, les procédures juridiques non plus, je me considère toujours chef d'équipe jusqu'au mois de mars '07", précise Michel d'Arcis, "démissionné" la semaine passée de son poste à la tête du dressage suisse. La Commission de dressage de la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE) ne l'aurait pas informé des raisons de son choix (Michel d'Arcis devait avoir un délai de dix jours pour se justifier, et sur la base d'un document écrit), publiant un communiqué de presse prématuré et assez "cavalier".
Le Genevois dit avoir reçu le soutien de la plupart de "ses" cavaliers (l'ambiance était plus détendue au sein de l'équipe) et Claude Nordmann, le Président de la Fédération Equestre Romande et membre du comité central de la FSSE , n'est pas content:" Il n'y avait aucune raison d'agir dans la précipitation et il n'y a plus de Romand aux commandes".  Depuis la démission de Charles Froidevaux, l'automne dernier, il n'y a effectivement plus un seul Romand au sein de la Commission de dressage (où siège le nouveau chef par interim, Peter von Grebel).
Le comité central de la FSSE n'a pas son mot à dire (!) et on aboutit une fois encore à un limogeage indélicat, à quelques mois du renouvellement de mars. Voilà qui rappelle un peu trop les nombreuses évictions survenues ces cinq dernières années en saut... Il va falloir revoir les règles au sein de la FSSE.
Si les "stratèges" en question estimaient que Michel d'Arcis n'était plus l'homme de la situation pour conduire la Suisse aux JO 2008 (cela passe par une qualification - et un exploit - aux Européens '07), ils auraient au moins pu respecter les formes. Et attendre le renouvellement de mars. Cela fait plus de treize ans que le Genevois, qui fut aussi vice-Président de la FSSE ('89 à '93), dirige le dressage helvétique, bénévolement, et il mériterait au moins certains égards. Avec de telles méthodes, le service de milice a du plomb dans l'aile...

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!