Le Cavalier Romand
07.08.2010

Pas de miracle suisse à Dublin: au revoir la Super Ligue

© : Erin Cowgill
On le savait, seule une victoire dans la Coupe des Nations à Dublin (IRL), combinée à des échecs espagnols, néerlandais et suédois, aurait permis à la Suisse de se maintenir dans la Super Ligue réservée aux huit meilleures nations seulement en 2011 (contre dix cette année). Un miracle, en somme, qui n'a pas eu lieu, les Suisses devant même se contenter d'un 8e rang en Irlande, avec deux leaders, Pius Schwizer (0+12 avec "Carlina IV") et Steve Guerdat (16+4 avec "Trésor V"), en dessous de leur rang, et deux appoints, Werner Muff (12+12 avec "Kiamon") et Jane Richard (8+4 avec "Upanisad di San Patrignano"), trop loin du compte.
Des Suisses qui évolueront donc l'an prochain dans la ligue inférieure, tout comme les Espagnols et les Suédois, 6es ex aequo vendredi, et la Pologne, dont le sort était scellé bien avant l'échéance irlandaise. Pas vraiment une surprise pour le chef d'équipe Rolf Grass, qui ne pouvait que constater que "ce résultat est le reflet de toute la saison où, avec plusieurs bons chevaux blessés, notre effectif était trop faible pour rester compétitif à ce niveau. Il s'agit désormais de revenir aux bases".
La bonne opération du jour était le fait des Néerlandais (photo)  Eric van der Vleuten ("Vdl Groep Utascha SFN"), Jur Vrieling ("Vdl Bubalu"), Harrie Smolders ("Exquis Walnut de Muze") et Marc Houtzager ("Tamino") : nets (4 pts contre 20 pts aux Irlandais et aux Américains, 2es ex aequo) et surprenants vainqueurs, ils assuraient in extremis leur place en Super Ligue, dominée en 2010 par la France, 4e à Dublin.
S. K.-D.


S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!