Le Cavalier Romand
01.06.1998

Sombre printemps à Mies, où deux chevaux stationné

Sombre printemps à Mies, où deux chevaux stationnés au Polo Club de Veytay ont hélas dû être abattus, étant suspects de stomatite vésiculeuse, considérée comme contagieuse. Des contrôles avaient été entrepris, suite à l’importation, juste avant Pâques, de deux autres poneys de polo des Etats-Unis en Suisse, via Rotterdam. Les certificats vétérinaires officiels certifiaient que les tests relatifs au VS étaient négatifs mais une des attestations faisait toutefois mention d’anticorps chez l’un des deux. L’Office vétérinaire fédéral a dès lors ordonné un contrôle et les deux chevaux ont été réexportés aux Etats-Unis. La propriétaire a porté plainte. A Veytay, on s’est remis de ce grave épisode mais l’angoisse aura été terrible. Qui dit que plusieurs centres équestres de Suisse n’abritent pas des chevaux atteints de cette maladie mais en pleine forme ? Dans certains pays, cette maladie a occasionné des pertes considérables.
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!