Le Cavalier Romand
07.05.2010

Un carré d'as à Valence. Et les sélections pour La Baule et Rome, les deux premières étapes des Meydan Nations Cup, et ailleurs, avec des jeunes. West Side (photo) arrêté deux mois.

Le Global Champions Tour dès ce week-end, la Super Ligue, rebaptisée Meydan Nations Cup, la semaine prochaine, le feu vert à la saison verte est donné! Ce week-end, si une bonne partie de l'élite suisse est au Mont/Lausanne (lire la news ci-dessous, parue hier), un carré d'as évolue dans le cadre futuriste de l'Expo universelle de Valence. Daniel Etter, Steve Guerdat, Beat Mändli et Pius Schwizer y affronteront une bonne partie de l'élite continentale, alléchée par la dotation (285'000 Euros dans le GP, 400'000 Euros au total), même si celle-ci a été légèrement revue à la baisse suite au retrait de deux gros sponsors (CN et Rolex). L'autre GP, disputé dimanche, est ainsi sensiblement moins doté qu'en 2009.
Steve Guerdat et Pius Schwizer rallieront ensuite (presque) directement La Baule, où le CSIO de France débutera jeudi. Coupe des Nations vendredi 14, Derby samedi 15, Grand Prix Longines de France dimanche 16. Werner et Theo Muff devraient compléter le quatuor helvétique dans la Coupe des Nations, Hans-Ueli Sprunger se contentant en principe du rôle de cinquième homme. Sachez que les Etats-Unis aligneront Beezie Madden et quatre finalistes plus ou moins (mal)heureux de Genève, Hillary Dobbs, Mario Deslauriers, Richard Spooner et McLain Ward. Le même quintette US devrait ensuite être aligné à Rome.
Avant Rome, il y aura Turin, nouvelle étape du Global Champions Tour (Milan, où on nous promettait l'amphithéâtre, ayant été annulé). On retrouvera les quatre même Suisses qu'à Valence, avec quelques nouveaux chevaux (Trésor à la place de Jalisca?).
Puis ce sera Rome et la merveilleuse Place de Sienne. Rolf Grass prévoit d'y aligner Jane Richard, épatante là-bas l'an passé et encore le mois dernier à Palexpo pour sa première finale de Coupe du monde Rolex FEI, Beat Mändli, Pius Schwizer et Niklaus Schurtenberger. Christina Liebherr complètera la délégation helvétique.
Des jeunes au front!
D'autres CSIO moins importants verront aussi des équipes de Suisse et c'est réjouissant, notamment pour la relève. Au CSIO de Linz, pendant La Baule, Céline Stauffer, Fabio Crotta, David Deillon et Manfred Müller défendront leurs couleurs, Sabrina Rhyner complétant la délégation.
Au CSIO de Lisbonne, pendant Rome, Arthur Gustavo da Silva (31 ans), le cavalier de Markus Fuchs, fera ses débuts avec la Suisse et il pourra monter La Toya III, remise de son opération pour coliques. Nadja Steiner et Nadine Traber, les deux Suissesses basées en France, et Claudia Gisler entoureront l'ex-Brésilien.
Et lors du CSIO de Suisse à St-Gall, du 3 au 6 juin, plusieurs jeunes, dont Janika Sprunger, déjà engagée en Coupe du monde, Alexandra Fricker et Philipp Züger (les deux derniers excellents à Bâle, Zurich et Genève) feront partie de la sélection. D'autres jeunes pourront monter les autres épreuves que le GP Longines et le chef de l'équipe suisse, Rolf Grass, nous a parlé de Martin Fuchs, de Jessy Putallaz, tous deux brillants à Palexpo, et d'Annina Züger.
West Side blessé
Un nom manque à cette longue liste, celui de Clarissa Crotta. La Tessinoise monte plutôt des CSI** et *** en attendant le retour de West Side van M., le fabuleux rejeton de Baloubet du Rouet, elle disputera certes le 5 étoiles de Cannes avec ses autres chevaux, mais espère faire son retour avec "Westy" à Estoril, là même où elle était 2e du GP l'été dernier. Pour que la belle histoire se répète? "West Side s'est tordu un pied aux écuries, juste avant le CSI** de Neuendorf, et je dois le laisser tranquille jusqu'en juin. Il sautera en juillet, j'espère pour Estoril. Après je serai à disposition pour une Coupe des Nations comme Dublin, on verra". La route vers les Mondiaux du Kentucky de cet automne est encore longue. Et les places seront chères. Avec Pius Schwizer et Steve Guerdat, qui ont plusieurs chevaux potentiels, Daniel Etter, Beat Mändli, Clarissa Crotta, Jane Richard, Niklaus Schurtenberger et une éventuelle surprise, il y a presque de quoi bâtir une double équipe, mais on sait que les choses évoluent vite dans ce sport...
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!