Le Cavalier Romand
10.02.2013

Première Coupe du monde pour Koos de Ronde. Boyd Exell battu!

Le génial Australien rate sa cinquième Coupe du monde face à un meneur néerlandais en état de grâce

Boyd Exell, Koos de Ronde, Bordeaux Zoom sur « Boyd Exell, Koos de Ronde, Bordeaux » (touche ESC pour fermer)

Samedi à minuit pile, à Bordeaux, le Néerlandais Koos de Ronde est entré dans l'histoire en remportant sa première finale de Coupe du monde. Déjà victorieux des qualificatives à Malines et à Leipzig récemment, son team semblait en grande forme et il l'a confirmé là ne commettant aucune faute dans les deux manches de ce samedi. Vendredi soir, il accusait un tout petit retard sur Boyd Exell, mais ses deux tours sans bavure, coulants et précis de samedi ont fait la différence. Pour deux secondes et quelques poussières!

Car malgré une faute en première manche (au tout début) et une en seconde (sur le premier obstacle de type marathon), Boyd Exell (photo) ne s'est jamais avoué battu et il a pris tous les risques pour essayer de compenser ses dix secondes de pénalité. Lui et ses agiles petits bais y sont presque parvenus, mais l'Australien devra attendre pour fêter sa cinquième Coupe du monde, lui le héros des quatre dernières finales (de 2009 à 2012).

Le second Néerlandais, Ijsbrand Chardon, déjà deux fois lauréat de la finale, était bien remonté samedi en première manche, mais il a totalement raté son second passage (30 pts), confondant vitesse et précipitation, audace et excès de gourmandise. Le Hongrois Dobrovitz, 4e, le Hollandais Timmermann, 5e, le Français Coudry, 6e, et le Suédois Eriksson, 7e, ne pouvaient pas prendre part à cette ultime bagarre.

A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!