Le Cavalier Romand
29.07.2012

JO de Londres: Un Japonais en tête du complet! Avec les horaires TV du cross en prime.

Yoshiaki Oiwa crée la sensation et l'Italien Brecciarolli est 2e. Gazelle de la Brasserie CH 7e ex. A l'inverse, Michael Jung n'est "que" 11e, William Fox-Pitt 17e, Zara 24e.

JO,londrès,complet,Oiwa,ZaraPhillips Zoom sur « JO,londrès,complet,Oiwa,ZaraPhillips » (touche ESC pour fermer)

Au terme de deux jours de dressage, d'orages suivis d'éclaircies puis d'éclairs et de nouvelles rincées, que de surprises au classement du complet avant le cross très vallonné et assez sélectif de ce lundi! Qui aurait parié sur la victoire en dressage du Japonais Yoshiaki Oiwa (36 ans) avec la jument française de 11 ans Noonday de Condé? Oiwa a déjà été brillant en dressage (3e en 2005 à Badminton après le cross, avant de finir 11e et parfois dans les 3 ou 5 premiers sur du 3 étoiles), mais de là à l'imaginer devant tous les meilleurs du monde réunis pour l'événement le plus planétaire!

"J'ai vraiment de la peine à réaliser aussi", a dit avec humour Oiwa à la conférence de presse. Le cavalier nippon travaille depuis trois ans avec Dirk Schrade, lui-même 6e au dressage et qui lui aurait lancé: "Tu aurais pu faire encore mieux!". Déroulant une reprise toute d'harmonie, Oiwa a obtenu les meilleures notes des trois juges (deux d'entre eux peuvent soit dit en passant voir chaque note s'afficher sur le tableau, ce qui nous semble regrettable) et il aura 38,10 pts avant d'attaquer les 5,7 km du cross.

La 2e place de l'Italien Stefano Brecciarolli est moins une surprise dans la mesure où il était 2e après le dressage et proche du podium aux Jeux mondiaux de Lexington de 2010 et souvent brillant, notamment à Aix-la-Chapelle (2e derrière Jung en 2011) avec son puissant BWP Apollo vd Wendikurthoeve (38,50).

Le merveilleux Néo-Zélandais Mark Todd, le seul double champion olympique individuel vivant, avait l'honneur de conclure et il a déroulé une magnifique reprise avec l'inexpérimenté Campino (39,10). Sa femme versait une larme à sa sortie de piste, sans doute consciente qu'il s'agit là peut-être (qui sait!) de sa (dernière?) grande chance de monter à nouveau sur le podium. Comme lui, son coéquipier Andrew Nicholson en est à ses 7es JO, mais il a eu moins de réussite (21e). Et Nicholson était fâché d'avoir été renvoyé au paddock à cause d'un problème de bâche, suite à l'orage.

En tête après la première journée, l'Allemande Ingrid Klimke est finalement 4e avec Butts Abraxxas, l'excellent Trakhener de Madelaine Winter-Schulze, la mécène no 1 du sport équestre en Allemagne (Isabell Werth, Ludger Beerbaum, Marco Kutscher, Philipp Weisshaupt, Ingrid Klimke), qui a renoncé à venir ici et donné son pass de propriétaire à la fille d'Ingrid Klimke, âgée de 10 ans. La Suédoise Sara Algotsson Ostholt partage cette 4e place avec elle. Et Dirk Schrade, 6e, a aussi aidé les Allemands à prendre la tête.

Une jument suisse 7e!

Consolation pour la Suisse, qui n'a pas de cavalier en lice, Gazelle de la Brasserie CH, la bonne jument des Pellaux d'Yverdon-les-Bains, ne sent pas le poids de ses 18 ans et elle partage le 7e rang du jour avec les chevaux de Lucinda Fredericks et de Sandra Auffarth. Sous la selle de la fine Belge Karin Donckers, elle présente un des plus beaux palmarès par sa régularité et sa constance sur 10 ans. Cette fille de Karacondo et d'Orée de la Brasserie CH (la monture de Jörg Bodenmüller aux JEM 1990 à Stockholm), née à l'élevage de la Brasserie, chez Jacques et Michel Pellaux, avait déjà permis à la Belgique de décrocher du bronze historique aux Championnats d'Europe de Punchestown 2003. Et si elle était absente aux JO 2004, elle a ensuite disputé quasiment tous les grands championnats, se classant 13e des Jeux mondiaux 2006 d'Aix-la-Chapelle, 9e des JO 2008, 6e des Européens 2009 et surtout 4e des Mondiaux 2010 au Kentucky, sans parler de sa victoire à la finale de la Coupe du monde HSBC à Pau, en 2005, de son titre national, de plusieurs victoires en 3 étoiles ou de sa 5e place au Rolex Kentucky 2007. Elle pourrait viser le podium ici, même si sa cavalière, toujours prudente, pense qu'il sera très difficile d'être dans le temps.

Difficile en effet de couvrir ces 5,7 km en 10 min 03, le terrain étant très vallonné - "On dirait que Londres est située dans les Alpes", ont plaisanté les Allemands - et les obstacles nombreux (28 numéros, 40 efforts). La chef de piste britannique Sue Benson, qui a joué avec les tournants et les déclivités entourant l'Observatoire n'imagine pas plus de deux chevaux (sur 74!) dans le temps. "Et s'il pleut à nouveau, ce sera trop glissant pour essayer d'être dans le temps", ajoute Mark Todd.

Plusieurs déceptions...

Michael Jung, 11e seulement avec Sam, qui a fait deux vraies fautes en début de reprise (la première dès le 1er trot moyen!), reste l'un des grandissimes favoris, de même que William Fox-Pitt, 17e seulement avec Lionheart (44,10). Et Zara Phillips n'est que 24e (46,10) avec High Kindom, assez chaud, mais elle n'était pas trop déçue: " A Burghley, l'automne passé, dans la seule épreuve comparable, mon cheval s'était montré plus difficile à gérer, sur l'oeil ("spooky"), cette fois je l'ai trouvé plutôt calme, concentré et coopératif". Zara compte sur le cross de ce lundi pour remonter au classement: "J'espère me rattraper sur ce parcours sélectif, ce sera un sacré test, "hard work" du début à la fin, on n'aura pas le temps de souffler, mais mon cheval tourne vite et le cross est son point fort". La petite-fille de la Reine (qui devrait être là, tout comme le Prince Philip, présent aux côtés de la Princesse Anne ce dimanche, du Prince Harry, de son frère William et de Kate! - , entrera en scène à 16h06 (heures suisses).

Les horaires TV et... sur le terrain!

Zara Phillips conserve surtout des chances par équipe: la Grande-Bretagne est 3e derrière l'Allemagne et l'Australie et devant la Nouvelle-Zélande, 4e exaequo avec la Suède. Mary King s'élancera à 15h02 (pour vous), Andrew Hoy à 15h30 (juste avant Lionel Guyon et Ingrid Klimke), Zara Phillips à 16h06, Lucinda Fredericks à 16h34, juste avant Donatien Schauly, Andrew Nicholson à 17h18, Stefano Brecciaroli à 17h30, suivi de Philip Dutton, Clayton Fredericks, Nicolas Touzaint et Michael Jung (excusez du peu!), Karin Donckers à 17h58, Yoshiaki Oiwa, le surprenant leader, à 18h06, William Fox-Pitt à 18h14 et Mark Todd à 18h22.

Tout cela sera palpitant et à suivre de 13h30 (nouveaux horaires) jusqu'à 18h30. BBC (1 d'abord, 2 ou 3 ensuite), ARD/ZDF, Equidia (avec Nicolas Canteloup aux côtés de Kamel Boudra et de Jean-Luc Force!) et FEI-TV devraient vous montrer l'essentiel du direct et vous pouvez aussi aller sur internet (voir notre news de samedi, avec les anneaux olympiques, les liens sont au-bas de l'article). Et TSR2 reviendra sur les grands moments, vers 23h00. On va se régaler!

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!